Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CANDLEMASS - Death magic doom

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  CD+DVD - Année : 2009
Provenance du disque : Acheté
9titre(s) - 51minute(s)

Site(s) Internet : 
CANDLEMASS MYSPACE 
CANDLEMASS WEBSITE

Label(s) :
Nuclear Blast
 (19/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 13/05/09
In doom we trust !
Dès les premières secondes de la charge sans merci de If I Ever Die, on se dit qu’on tient là un CANDLEMASS vindicatif, décidé à en découdre. Les guitares sont âpres, inamicales, la section rythmique effrayante de puissante sur ce tempo emballé pas si rare que cela chez nos doomsters suédois (souvenez-vous au hasard de Into The Unfathomed Tower, Dark Reflections, Born In A Tank).

En s’arrachant les cordes vocales, le vocaliste de SOLITUDE AETURNUS Robert LOWE confirme qu’il constitue une recrue inestimable, moins typique que Messiah MARCOLLIN mais tout aussi expressif et sans conteste plus varié dans ses expressions et son répertoire. Impression confirmée dès l’écrasant second titre, Death Magic Doom, monumentale pièce de doom habitée par les vocaux malsains de LOWE.

Après cette double démonstration de puissance dans les registres rapide et lent, CANDLEMASS nous offre ensuite une véritable leçon de savoir faire mélodique. Servies par un son très live, incroyablement puissant, néanmoins très clair, les compositions suivantes possèdent toutes au moins un passage à la beauté saisissante : le refrain de Bleeding Baroness, le divin final de Demon Of The Deep (voix angélique de LOWE, arrangements de claviers démoniaques), l’ensemble des mélodies et des riffs de House Of 1000 Voices (et ce refrain à se damner !), à nouveau le refrain ultra clair du rapide et très power metal Dead Angel… On atteint systématiquement les niveaux d’excellence de classiques comme Samarithan, At The Gallows End ou Darkness In Paradise, c’est dire !

Et que dire des solos de Lars JOHANSSON, plus maîtrisés, construits et progressifs que jamais : ce type est un orfèvre absolument méconnu, à n’en pas douter nourri par les œuvres de Michael SCHENKER et Randy RHOADS.
Les deux derniers titres, Clouds Of Dementia et My Funeral Dreams s’avèrent tout juste un poil moins marquants, quoique fort honorables.
Inconstestablement, l’âme damnée de CANDLEMASS, le bassiste et unique compositeur Leif EDLING n’a rien perdu de son génie créateur de doom lyrique.

Les esprits chagrins pourront toujours lui reprocher un manque de prise de risque mais tout le monde aura compris que CANDLEMASS est un groupe de doom classique, répondant à des normes qu’il a lui-même établies avec Nightfall en 1987. L’aventure est plus à rechercher du côté des autres projets de Leif EDLING, à savoir le monstrueux KRUX ou son honorable album solo Songs Of Torment, Songs Of Joy, sorti juste avant cet album.

A noter que la version chroniquée ici est un coffret cartonné limité à 500 exemplaires comprenant le CD (avec comme bonus caché le répétitif Lucifer Rising, pas indispensable et surtout pas inédit), un DVD réunissant des séquences d’enregistrement au Polar Studio et un aperçu de la tournée US consécutive à King Of The Grey Islands. Le DVD a été tourné et monté avec les moyens du bord, sans sous-titres de surcroît : l’intérêt est donc purement documentaire.

Pour compléter ce coffret, un drapeau noir et blanc avec le fameux crâne du premier album. Pas vraiment un coffret ultra luxueux : pour les ultra fans uniquement. Pour les autres, achat obligatoire de Death Magic Doom, le maître Raskal se chargera de vérifier la présence de cette œuvre au noir dans chaque paquetage. Exécution puis vous filerez réciter une dizaine de Avé Candlemass en latin.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Raskal Le mercredi 13 mai 2009

Ville : CHAMBERY
Allez je vérifierai vos CDthèques dans un mois et si les fans de Doom ne l'ont pas...je confisque les cierges!
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TRANZAT
Hellish psychedelia
1968
Ballads of the godless
KAROSS
Two
LAST BARONS
Cheval de troie
TRISTANIA
Rubicon
Chroniques du même auteur
GORDON FIGHTS
Gordon fights
SOLSTICE
White horse hill
SKILTRON
The clans have united
SINISTER REALM
World of evil
MOLLY HATCHET
Paying tribute
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente