Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
GUILT MACHINE - On this perfect day

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  CD - Année : 2009
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 57minute(s)

Site(s) Internet : 
GUILT MACHINE MYSPACE 
GUILT MACHINE WEBSITE

Label(s) :
Mascot Music Production
 (19/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 26/09/09
En lévitation !
Avec The Final Experiment en 1995, le génial génie hollandais Arjen Anthony LUCASSEN scelle les bases de ce qui va devenir, au fils de ses albums et projets, un véritable "Olympe" pour les fans de Hard / Heavy Progressif. AYREON, bien sûr, et son premier album aux allures de Rock Opéra : The Final Experiment, suivi par de nombreuses autres prouesses, bien souvent sous forme de concept album : Actuel Fantasy (1996), Into The Electric Castle (1998), Universal Migrator Part 1 et 2 (2000) et la même année une "compilation", Ayreonauts Only, The Human Equation (2004) et 01011001 (2008, chroniqué en ces pages par Phil "KOB"). Nous retrouvons presque toujours des thèmes identiques, où la science fiction se mêle à des réflexions le plus souvent profondes sur la nature humaine. Arjen suit toujours la même logique et fait appel à de nombreux et nombreuses artistes issue, pour le principal, de la scène Métal et Progressive. Les casting (chant, musiciens) n'ont d'égal que la qualité des interventions, c'est à dire invariablement du meilleur effet. Mais c'est aussi en 2001 l'album Fate Of A Dreamer sous le patronyme AMBEON (qu'est devenue Astrid Van Der Veen, âgée alors de 14 ans, qui illuminait de son chant les 10 compositions ?), STAR ONE et son colossal coffret CDs / DVD en 2003, sans oublier en 2005 l'album Embrace The Storm de STREAM OF PASSION. Sans oublier ses nombreuses autres prestations (le plus souvent à la guitare) sur invitation d'autres artistes ! L'abondante créativité dont fait preuve Arjen, me fait penser à celle de l'anglais Clive NOLAN, claviers de PENDRAGON, avec STANGERS ON A TRAIN, CASINO, CAAMORA, Clive NOLAN & Oliver WAKEMAN...

Après cette revue discographique, venant en au fait et plongeons-nous dans GUILT MACHINE. Car il s'agit bien là d'une plongée dans un abîme enivrant de délicatesse, de sensibilité où le retour à la surface demande un effort considérable. Délaissant le côté "superproduction" d'AYREON, Arjen a ensorcelé (seulement !) 3 artistes (5 pour être plus exact : Ben MATHOT au violon et David FABER au "cello") pour réaliser ce nouveau concept album On This Perfect Day : la guitariste Lori LINSTRUTH (ex STREAM OF PASSION), précise et énergique, au touché raffiné, le batteur Chris MAITLAND (ex PORCUPINE TREE), au jeu plus direct mais tout aussi précieux et le chanteur Jasper STEVERLINCK. Ce dernier est le chanteur d'un groupe (Pop) Rock Alternatif belge : ARID. Sa tessiture, plus proche de la Pop que du Métal, apporte un supplément d'âme à l'ensemble de l'album. Ses lignes de chant sont harmonieuses, esthétiques, et savent se faire plus vigoureuses quand le propos l'exige (les chanteurs Gavin HAYES de DREDGE et Matthew BELLAMY de MUSE (toutes proportions gardées !) lorsque celui-ci ne grimpe pas dans les aigus !). Une autre analogie me vient alors à l'esprit : le couple Steven WILSON / Aviv GEFFEN dans BLACKFIELD.
Quant à Arjen lui-même (claviers, guitares, basse, mandoline), il est le ciment de cette nouvelle architecture, responsable en chef du son dans son studio The Electric Castle.
Auteur des 6 compositions (de 6 à 11 minutes), il nous prouve, une fois de plus, son don (inné ?) pour créer et faire jaillir de superbes mélodies (Season Of Denial), parfois plus sombres qu'à l'habitude. Les 6 titres sont un condensé de passages calmes à des passages plus rageurs, où des ambiances à la PORCUPINE TREE (les 5 premières minutes de Twisted Coil par exemple) s'entremêlent à du grand AYREON pur jus (constructions des titres, certaines séquences mélodiques, sons des claviers et guitares).

Une fois de plus, Arjen nous offre un nouvel album intense, mélodique. Qui, sans aucun doute, va ravir les fans de tous bords tombé(e)s dans la marmite AYREON en 1995 ! Et je me prends à rêver : et si cette formation "réduite" était l'occasion de voir tourner sur scène Arjen ?


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WEDINGOTH
Alone in the crowd
ANASAZI
Origin(s)
SHADOW GALLERY
Digital ghosts
LADY KILL
In my back
DREAMSCAPE
Revoiced
Chroniques du même auteur
COTTON BELLY'S
Live session vol. 2
LAZULI
Tant que l'herbe est grasse
FULL THROTTLE BABY
Rock'n'brawl
PYT
Pyt passe par le sas - live in delémont 2013
SHAKA PONK
The geeks and the jerkin' socks
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente