11 / 20
04/01/10
The clouds of northland thunder
AMBERIAN DAWN
 
AMBERIAN DAWN est un jeune groupe puisque fondé en 2007, mais qui nous présente déjà là son deuxième album après un River Of Tuoni sorti en 2008. Le groupe n’a donc pas perdu de temps, mais aurait peut être du en prendre un peu plus pour peaufiner son deuxième essai...

Musicalement, le combo officie dans un registre très classique de son pays d’origine (la Finlande), à savoir un speed métal symphonique avec une chanteuse lyrique, genre ô combien représenté depuis une dizaine d’années.
Malheureusement pour AMBERIAN DAWN, la musique composée par le guitariste – claviériste Tuomas SEPPALA est tristement caricaturale et classique, et les titres s’enchainent sans jamais vraiment attirer l’attention de l’auditeur.


On est ici bien loin des ténors du genre auxquels on pense (NIGHTWISH époque Tarja, bien sur mais surtout EPICA, tant la voix de Heidi PARVIAINEN se rapproche de celle de Simone SIMMONS), et le manque cruel d’inventivité lasse bien vite.
Pourtant les musiciens sont très compétents, comme le prouvent les nombreux et très techniques soli de guitare qui émaillent le cd (Incubus, Willow Of Tears, Shallow Waters et son solo aux relents néo classiques ou encore l’épique solo de Snowmaiden, assurément le meilleur de l’album) ou la vitesse de frappe du batteur Joonas PYKALA – AHO, mais le manque de feeling et de subtilité se fait vraiment ressentir et dessert finalement la musique qui s’en trouve inutilement alourdie par des passages pompeux et prévisibles.

Alors certes, cette critique est dure, mais je reconnais que je n’ai vraiment pas accroché à la musique du combo...
Et puis la concurrence dans le genre est rude et comme on trouve bien mieux dans la catégorie...
Un album très moyen à ne réserver qu’aux inconditionnels du speed métal lyrique.
Phil "KOB"
Date de publication : lundi 4 janvier 2010