11 / 20
06/01/10
The days of grays
SONATA ARCTICA
 
SONATA ARCTICA sort en cette année son sixième album, alors qu’est ce qui est proposé aux fans cette fois-ci ?

Depuis quelques temps déjà, les Finlandais ont délaissé les speederies du début et Ecliptica semble désormais bien loin… Unia avait déjà enfoncé le clou mais The Days Of Grays finit de classer ce groupe dans le heavy progressif. Les orchestrations sont nombreuses empiétant cependant sur le coté catchy qui nous plaisait tant à tous. Trop de styles tuent le style me direz-vous, mais ici tout est habilement géré. Entre un chant orienté lyrisme, de la gratte sombre chatouillant le côté obscur en chacun de nous et fricotant avec le métal, ou encore la batterie qui fait son job en assénant des gros coups dans la tronche, tout est propret.

SONATA ARCTICA n’a jamais été un défenseur du son brut et crado mais là on approche de l’aseptisation et c’est là que cela accroche. La folie rock’n’roll semble les avoir désertés et vous aurez du mal à détacher un titre tellement ils se ressemblent nivelant tout dans un album où rien vraiment n’interpelle. On a l’impression d’avoir entendu les pièces par le passé, alors à quoi bon investir dans un ersatz d’un ersatz…

Pour conclure, je dirai que si vous voulez apprécier cette formation à sa juste valeur référez-vous à sa discographie antérieure car c'est dans cette période qu'ils étaient les plus efficaces et les plus populaires.SONATA ARCTICA n’innove pas pour un sou et cela risque de les faire courir à leur perte car l’immobilisme n’est jamais un atout en musique à moins de s’appeler AC-DC ou IRON MAIDEN et posséder un statut d’intouchables.


Audrey
Date de publication : mercredi 6 janvier 2010