14 / 20
08/01/10
The single line
ACID RAIN
 
C’est tout droit d’Argentine que nous vient ACID RAIN, formation de métal progressif officiant au complet depuis 2004 et nous livrant tout juste son premier album longue durée, The Descending Line, enregistré aux Virtual Studios en auto production. Malheureusement, ce n’est que la version demo trois titres que nous pourrons écouter.

La première impression qui se dégage à l’écoute de ces trois chansons est une profonde frustration… frustration de ne pas pouvoir en écouter d’avantage ! Les morceaux sont énergiques et entrainants, les mélodies se retiennent facilement, et beaucoup de riffs accrocheurs me font forte impression. La recherche au niveau des sons de claviers, des structures, des mélodies ou des solos de Andrés Blanco et Mariano Revilla (guitariste du groupe au moment de l’enregistrement), sans être intensément technique, reste 100% efficace et judicieuse et c’est ainsi que des morceaux comme The Never-ending Nightmare et The Descending Line se font une solide place dans la mémoire de l’auditeur.

Le style de métal d’ACID RAIN semble influencé par les grands du genre, tels que DREAM THEATER ou SYMPHONY X ; mais loin de nous servir des compositions "copier-coller", le groupe apporte des petites choses par ci par là qui leur donne une identité propre. Je pense par exemple à l’intervention vocale de Micaela Dive sur le titre The Light Inside You, qui propose un chœur énergique, puissant et bien dosé, et qui rappelle délicatement le chœur de Clare Torry sur le morceau The Great Gig In The Sky de PINK FLOYD (sur l’album Dark Side of the Moon) ; et l’introduction de The Descending Line, magnifiquement assurée par Agustín Uriburu au violoncelle. Ce sont ces petits bonus qui rendent l’écoute d’ACID RAIN fort agréable et originale.

Mais il y a un mais. Même si les lignes de chant collent parfaitement avec les morceaux, un léger manque de technique vocale de la part de Sebastián Fernández ne passe pas inaperçu, tant son chant me semble souvent approximatif au niveau de la justesse. J’ai également l’intime conviction qu’il joue trop souvent avec la limite de la hauteur, ce qui est dommage car dans un morceau comme The Descending Line, la ballade que le groupe nous propose, le chant force trop et rend l’écoute moins agréable. Son timbre de voix reste néanmoins très agréable et rappelle vaguement Rod Tyler, le tout premier chanteur de SYMPHONY X.
Enfin, je reprocherais le côté un peu trop « FM » du groupe, lorsque sur le morceau The Light Inside You le côté métal progressif se fait bien timide et se cache derrière des sonorités plus simples et faciles d’écoute, façon parfait single d’accroche d’avantage tendance rock que métal, et encore moins métal progressif.

Cet échantillon du premier album The Descending Line d’ACID RAIN donne donc bel et bien envie d’en écouter plus, afin de découvrir si les atouts trouvés dans ces trois titres se confirmeront, et si éventuellement les quelques points négatifs se font oublier lors de l’écoute de l’album dans son intégralité. A conseiller aux amateurs de métal progressif !

Mélodie : 4/5
Technique : 3/5
Originalité : 3/5
Production : 4/5
Maud
Date de publication : vendredi 8 janvier 2010