Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
VELVET REVOLVER - Libertad

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2007
Provenance du disque : Acheté
50titre(s) - 13minute(s)

Site(s) Internet : 
VELVET REVOLVER MYSPACE 
VELVET REVOLVER WEBSITE

Label(s) :
BMG
Sony
 (18/20)

Auteur : Axldobby
Date de publication : 13/03/10
Bis repetita, en mieux !
La mini-révolution musicale de VELVET REVOLVER continue : le second volume à travers cet album Libertad ! Ouille, que dire d'un Libertad ayant pris la poussière suite à une énorme déception ?

C'est une situation rencontrée par bon nombre d'entre vous : l'achat d'un album, puis l'écoute et enfin déception ... Solution du moment ? Au placard cette immondice ! Je caricature légèrement la chose, néanmoins nous n'en sommes pas loin.
Autre situation et suite logique : ennui d'un jour, envie d'un jour ... Qu'est-ce que fabrique cet opus dans ma discothèque ? Tiens, tiens ... Ah oui ! Ce fameux Libertad souffre d'une longue détention. Je le réécoute, j'entends bien les mêmes morceaux, toutefois j'en frémis, j'en redemande ... Magie de la musique alliée au temps, l'album se bonifie !

Je regrette sincèrement d'être parfois impatient : Libertad n'est pas une claque que je reçois dès les premières écoutes. Il m'a fallu un temps d'adaptation.

Je vous récapitule la recette miracle, découverte en 2004 via Contraband : alliance d'une voix Grunge (celle de Scott WEILAND) à des sonorités Hard-Rock proposées par les ex-Gunners Saul HUDSON, Matt SORUM et Duff MCKAGAN. Autant dire que Contraband requiert une attention particulière. Il en va de même pour Libertad, voire plus !

A choisir entre Libertad et Contraband, j'opte pour Libertad : certes moins abordable, cependant plus riche. Le Hard-Rock s'estompe, malheureusement (ou heureusement), en faveur d'un mélange plus net entre Rock et Grunge. Libertad peut se résumer par l'expression "caverne d'Ali Baba" : il y a une concentration de titres variés et intenses tels Let It Roll, Get Out The Door, le fabuleux Pills, Demons & Etc. ou encore Just Sixteen.
Je prends aussi plaisir avec Gravedancer, scindé en deux actes : il s'agit d'un ensemble calme, guidé essentiellement par la voix de Scott WEILAND.

Bis repetita : "Chapeau messieurs !". S'il reste une déception incurable, c'est l'éviction récente du chanteur ... A suivre ...
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FIREHOUSE
Hold your fire
SOULICIT
Parking lot rockstar
BLACK PAISLEY
Late bloomer
ECLIPTICA
Ecliptified
HORISONT
Odyssey
Chroniques du même auteur
SURVIVOR
Caught in the game
FIRE
Thrill me
ROBERT TEPPER
No easy way out
S.E.X. DEPARTMENT
Rock 'n' roll suicide
ATTICK DEMONS
Atlantis édition psrecords
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente