15 / 20
05/04/10
Ripples
ASPERA
 
ASPERA est un jeune groupe de Norvège ayant sorti son tout premier album longue durée, Ripples, en janvier dernier, chez le géant Inside Out. Non seulement le groupe est jeune de part ses débuts très récents, mais également par le simple fait que les musiciens, tout juste âgés de 18 à 20 ans, se qualifient eux-mêmes de « youngsters » du métal.

C’est au cœur d’influences progressives telles que SYMPHONY X, DREAM THEATER, ou encore PAIN OF SALVATION qu’évolue ASPERA. Ripples est ainsi une prouesse, tant au niveau technique que mélodique. Les riffs très recherchés ont pour effet de dégager une énergie incroyable, et les refrains de la quasi-totalité des morceaux sont mélodieux et accrocheurs, ce qui fait que l’auditeur se surprend rapidement à en fredonner l’air. Non-contents de tout cela, le groupe maîtrise également les ambiances plus calmes, en témoignent les magnifiques titres Torn Apart et Relfections.

Robin OGNEDAL (guitares) et Nickolas MAIN HENRIKSEN (claviers) font preuve d’une technique à toute épreuve lors de leurs solos. Que ce soit en toute liberté dans des lignes personnelles ou dans la contrainte de l’unisson des deux instruments, la maîtrise est le mot d’ordre. Les deux jeunes prodiges sont bons, et tiennent à le montrer ! Peut-être à l’avenir pourrait-on d’ailleurs leur conseiller de ne pas perdre de vue l’alliance technique/mélodie dans les parties solistes, car ils sont quelquefois à la limite de tomber dans la démonstration de virtuosité…

La chanteur Atle PETTERSEN est également un des atouts majeurs d’ASPERA. A 20 ans seulement, le jeune homme a déjà énormément appris et sait exactement là où il veut aller. Il cite parmi ses influences Russell ALLEN (SYMPHONY X, AYREON) et Jorn LANDE (MASTERPLAN, MALMSTEEN, AYREON), et il est vrai que le jeune chanteur a développé un savoir-faire déjà impressionnant. Son timbre de voix, très proche de ses idoles, convient à merveille à la musique du groupe, et dévoile une technique déjà très travaillée, tant sur les notes hautes que plus bas dans les passages doux et calmes.

Une certaine ombre vient cependant ternir quelque peu ce joli tableau. En effet, même si la musique d’ASPERA m’a vraiment plu, je ne lui trouve pas encore d’identité propre tant elle est directement inspirée de celle des géants de SYMPHONY X, surtout époque Divine Wings Of Tragedy. Le groupe en est fan, et cela s’entend, que ce soit dans les lignes instrumentales, dans le chant ou les passages de chœurs.

Je pense donc qu’ASPERA est un groupe au potentiel immense. Ils sont jeunes, c’est leur premier album, et installés ainsi chez Inside Out, ils ont un tout leur avenir musical devant eux. La barre est placée très haute, mais il faudrait qu’ils évoluent vers une musique plus personnelle, peut-être en prenant d’avantage de risques au niveau de la composition des morceaux. Dans tous les cas, retenez bien le nom d’ASPERA, la scène prog risque bien d’en reparler plus vite que vous ne le croyez…

Mélodie : 4/5
Technique : 4/5
Originalité : 2/5
Production : 4/5
Maud
Date de publication : lundi 5 avril 2010