18 / 20
15/05/10
Here lies p.m.t
P.M.T
 
Sous les initiales P.M.T, dont la biographie affuble de nombreux acrostiches fantaisistes (Postérité Musicalo-Tapageuse pour la discographie, Participation à sa Marche Tonitruante... tout un poème !), s'affaire ce groupe suisse emmené par Frankfrançois (chant), Kasper et PX (guitares), Ray (basse), Hellmut (batterie), Doom (samples). Depuis 2009, l'ex guitariste de KROKUS Dom FAVEZ a rejoint P.M.T comme guitariste. Il est de plus le producteur des deux derniers albums du groupe. P.M.T a vu le jour en 1997, a enfanté deux EP et quatre albums : Soundwich Boom ! (1999), Acupuncture For The Soul (2004, produit par Jason SLATER et masterisé par Brian GARDNER), Topping From Below (2006, masterisé par Jay BAUMGARDNER) et Here Lies P.M.T (2010).

Here Lies P.M.T est le premier contact musical avec PLANETE MUSIC / METAL INTEGRAL, pour le moins torride, et il ne nous a fallu qu'une étincelle pour que nous devenions Partenaire Métal (Intégral) de leur Turbulence !
Clean Cut enflamme dès le début l'album, avec son Métal moderne énergique sans être agressif, mélodique et taillé pour être un Hit.
A ce Métal moderne (mixé par Logan MADER) qui nourrit les 11 titres (Flies & Butterflies), viennent se greffer des samples, avec parcimonie et subtilité, renvoyant alors vers un RAMMSTEIN : le fiévreux et contaminant H.I. Vampires en phase terminale, ou bien encore SufFur (enchaîné à Without You I’m Only Me) qui reproduit un enregistrement en public (les chœurs de ce dernier vous feront partir sur un Fear Of The Dark de qui vous savez !). Pointent aussi quelques émanations de THE RASMUS.
S’insèrent aussi des sons de claviers / piano : la savoureuse intro voix / piano / guitare acoustique de Helldorado qui ensuite s’excite faisant place à une ligne de chant mutine, ou celle de Swisstika, avec ces bruitages d’horloge suisse.
RubEast Cube, autre Hit mélodique en puissance, sonne très américain.
Kinky Kamikaze II : Fetishtocracy, qui s’approprie un chant d’une unité de Marines, revenant comme un leitmotiv, Closer To God, râlé en français et chanté en anglais, ouvrant les portes des enfers Hellvètes, et Swisstika sont trois compositions quelque peu plus agressives.
Quant à Some Tears Never Dry, une magnifique ballade mid-tempo tout en finesse et en nuance, prouve que le groupe sait aussi manier la douceur.
Les Diablerets de P.M.T, après 13 ans de « vie commune », sont au sommet de leur art, portés par une cohésion sans faille, tant au niveau instrumental que vocal, insufflant une once d’humour à leurs compositions. Et se créer une horde de fans de tous poils !

Mais c’est aussi sur scène, depuis ses débuts, que le groupe se livre pleinement, que ce soit en tête d’affiche ou en premières parties de groupes prestigieux que sont les KORN, SOULFLY, MESHUGGAH (les fameux Partenaires Majeurs de la Turbulence). Et surtout MARYLIN MANSON, qui fait confiance à P.M.T pour chauffer les salles suisses, italiennes et françaises lors de ses virées européennes.
Si je dois avouer avoir ressenti un certain contraste à l’écoute de ces 11 nouvelles compositions et les vidéos et autres prestations scéniques (issues de leurs précédents albums) proposées sur leur myspace, je n’en reste pas moins convaincu que la scène Hard Rock / Métal suisse possède un représentant de premier ordre en la personne de P.M.T, au côté des KROKUS, GOTTHARD, et autres CRYSTAL BALL.


Ben
Date de publication : samedi 15 mai 2010