Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
JUDAS PRIEST - Unleashed in the east

Style : Heavy Metal
Support :  CD - Année : 1979
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 60minute(s)

Site(s) Internet : 
JUDAS PRIEST WEBSITE

Label(s) :
CBS
 (19/20)

Auteur : Raskal
Date de publication : 11/12/10
Oldies but goldies : public preachers n° 1
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !



Le premier Live du groupe sera pour moi le premier album à montrer le vrai visage Heavy Metal de JUDAS PRIEST !

La pochette est très réussie et le contenu sera une sorte de Best Of des albums précédents, joué avec un son enfin tranchant !

La petite histoire retiendra que ce Live est plus que douteux dans le sens ou la production fait ressortir une ambiance bien aseptisée à tous les niveaux (chant, instruments et public un peu « robotique »…).

Je fais partie de ceux qui dès le début ont pensé que ce Live a été réalisé en studio…

Les musiciens ont juste reconnu face aux « accusations » qu’effectivement quelques parties chant et guitares avaient été retravaillées…Cela veut tout dire… !
Les mauvaises langues iront jusqu’à appeler l’album « Unleashed In The Studio »…
Même la photo de la pochette est pour certains réalisée au Queensway Hall à Dunstable (Angleterre) avec un Rob HALFORD stratégiquement placé pour cacher un emplacement vide du batteur…Rumeur quand tu nous tiens !

Mise à part ces incertitudes, j’adore ce Live et son atmosphère du tout début 80 !

Si vous ne connaissez pas les débuts du groupe, commencer avec cet album pour avoir quelques uns des meilleurs titres !
Il y a les deux reprises Diamonds And Rust de Joan BAEZ et The Green Manalishi de FLEETWOOD MAC, mais aussi Exciter, Tyrant, Sinner, Running Wild, The Ripper, Genocide, Sad Wings Of Destiny. Vous le noterez des titres qui prouvent que le Heavy Metal existait bien avant 1979, et que JUDAS PRIEST est bien le premier groupe à véhiculer le message des dieux du Metal !

La version japonaise proposait à l’origine un single 4 titres en bonus avec Rock Forever, Delivering The Goods, Hell Bent For Leather et Starbreaker.

Indispensable pour tout Heavy Metal Kids qui se respecte, car une sorte de testament de la première ère de JUDAS PRIEST
British Steel allait propulser le groupe sur un niveau supérieur un an plus tard…mais ça c’est une autre histoire !


Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
7 SINS
Forever winter night
SPELLBLAST
Battlecry
ACERO
Pasado y presente
HAMMERFALL
Dominion
VOLTURE
Schocking its prey
Chroniques du même auteur
MEGATTACK
Save the nations
ODIN
By the gods
CAIN
The master clockwork
WARDANZ
Wardanz
KALEDON
Chapter v : a new era begins
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente