18 / 20
19/12/10
Angelmaker
OVERDRIVE
 
OVERDRIVE, c'est une sensation suédoise née en 1980 et pratiquant le Heavy-Metal Traditionnel. Malgré une ancienneté sur la scène métallique, les scandinaves n'ont apporté que trois albums à ce jour (si vous exceptez bien entendu les démos, compilations) : Metal Attack (1983), Swords And Axes (1984) et Let The Metal Do The Talking (2008). Ils signent ainsi en fin 2010 le quatrième véritable opus : Angelmaker. Pour la petite histoire, les "angelmakers" sont un groupuscule féminin ayant commis des atrocités sur des enfants illégitimes. Elles se débarrassaient des corps des pauvres infortunés en les asphyxiant, les noyant, ... (et j'en passe des belles et des meilleures). D'ailleurs, la pochette du disque dévoile l'une d'entre elles devant une rivière, un nourrisson dans l'une de ses mains paré pour un bain forcé ! A noter que les personnages apparaissent largement exagérés (nous nageons en plein stéréotypes) : une vieille sorcière et un ange, tout en contraste. N'oubliez pas qu'un monstre peut se cacher sous des traits angéliques. La dernière Angelmaker suédoise fut condamnée en 1920 par la justice. Ces horreurs restent encore aujourd'hui gravées dans les mémoires.

Rassurez-vous, même si les textes s'attachent au surnaturel (sorcellerie, vampirisme, monstruosités), la musique n'a rien d'un cauchemar, bien au contraire ! Heavy-Metal Traditionnel oblige, nous sommes en présence de douze morceaux acérés et idéalement taillés pour les petites oreilles des aficionados du registre. Premier titre, en trombe, (et il faut se l'avouer) ultra-efficace : Signs All Over. La suite se révèle une avalanche de titres extrêmement dynamiques : le clairvoyant See The Light, Mother Earth, l'exceptionnel It’s A Thriller ou le sanglant Cold Blood Chaser ! Petite entorse réussie en la reprise de I Know There's Something Going On, composé initialement par Anni-Frid LYNGSTAD (ex-ABBA).

Cet album rassasiera, j'en suis convaincu, les amoureux, les affamés du Heavy-Metal ainsi que les blasés de l'année 2010. Puisque les ténors s'en vont jouer dans la cour du Progressif ou de la Lourdeur (ne citons qu'IRON MAIDEN et HELLOWEEN), OVERDRIVE et consorts profitent de leur bac à sable sans avoir à se bagarrer. Grand bien leur en fasse ! La preuve : Angelmaker est une réussite !
Axldobby
Date de publication : dimanche 19 décembre 2010