15 / 20
13/01/11
In war and pieces
SODOM
 
Si SODOM conservait jusqu’ici son irremplaçable accroche old-school du Thrash Metal, In War And Pieces semble marquer un changement au bout de 30 ans de carrière.

Ce n’est pas que le trio Allemand s’adonne soudainement au Melodic Modern Metal, mais plutôt que ce nouvel opus propose enfin une production digne de ce nom. Massive et aérée, on peut dire que les amateurs de Thrash un peu moins adepte des années 80 trouveront un terrain d’entente avec In War And Pieces, plus proches des derniers KREATOR qu’un Agent Orange.

Les autres n’ont pas à s’inquiéter, car la formation n’a certainement pas mis à jours ses inspirations de combats militaires, le travail d’Eliran KANTOR offrant un chaotique mais somptueux champ de bataille, où agonise un pauvre soldat. N’ayez crainte également pour les compositions, ces dernières répondants aux attentes de tout public Thrash. Malgré leur relooking, les riffs de Thomas SUCH "Angelripper" et de son compère Bernd « Bernemann» KOST se montrent particulièrement agressif lorsqu’il le faut, mais aussi accrocheurs lorsque les titres sont axés plus mid –tempo.

SODOM ajoute néanmoins quelques touches plus modernes, mais discrètes, à son Thrash typiquement germanique : les passages saccadés seront bien placés, peu fréquents, même si la double pédale de Boby SCHOTTKOWSKI se montre assez timide. Tom "Angelripper" livre des lignes remarquables tant à la basse qu’aux parties vocales, et la plupart des titres de l’album se révèlent véritablement entraînants.

La fin du disque offre même des parties mélodiques convenablement dosées, où les amateurs de Heavy Metal pourront s’identifier.

Avec des titres « chars d’assauts », mais aussi des compositions plus subtiles et quelques passages sombres, SODOM signe à Steamhammer et SPV un respectable succès. Même les fans les plus anciens désiraient cette mise à niveau ; SODOM n’avait qu’à jouir d’une production récente et moderne. In War And Pieces présente habilement toutes les facettes du groupe, même si la séparation avec SCHOTTKOWSKI risque d’entraver les jours à venir en attendant un nouveau batteur.

Phil "KOB"
Date de publication : jeudi 13 janvier 2011