15 / 20
22/01/11
Fantasia
EIDON
 
Comme tout jeune groupe qui se respecte, EIDON, formé en 2008, fait son apprentissage grâce à de nombreux concerts (tremplins, festivals, fêtes de la musique...), principalement dans la région de Tours d'où il est natif. Suite logique, naît, après de nombreuses répétitions, un premier EP 5 titres : Fantasia, produit, mixé, masterisé par le groupe et enregistré à Mettray, aux studios "La Perée".

EIDON est formé de 6 musiciens : Gabrielle au chant, Cécile aux claviers, Thibaut et Sébastien aux guitares, Geoffrey à la basse et Damien à la batterie. Et toutes et tous ont participé à l'écriture de ces 5 compositions.
Des superbes intro aux claviers aux soli enlevés de guitares de Thibaut en fin de compositions (Death Moon, Angel Inspiration), l'ensemble respire le sérieux, l'application et le travail. Leur Métal, aux accents orchestraux et symphoniques, est tonique, rythmé, aéré par des claviers omniprésents, aux influences (peut-être encore trop marquées...) des NIGHTWISH, VISIONS OF ATLANTIS et autres groupes du même univers. Les mélodies sont accrocheuses, pleines d'énergie. De plus, le groupe a la chance d'avoir une remarquable chanteuse en la personne de Gabrielle. Sa voix et ses lignes de chant sont un enchantement (Fantasia), tout en justesse et finesse. De nouveau, nous pensons évidement à toutes celles qui connaissent ou ont connu la gloire, de Anneke à Tarja..., mais aussi, plus près de nous, à Maud HENT (CEPHEE LYRA). Lyrique ou plus "posé", son chant est un sacré atout pour EIDON. Le temps d'un titre, Tendre Indifférence, le groupe abandonne l'anglais pour exprimer une certaine mélancolie, en français. Dans l'esprit et l'écriture, ce titre me fait penser, et c'est à prendre ici comme un compliment (car quoi il est dit et écrit...), à ce que compose Nicola SIRKIS d'INDOCHINE (entre autre avec avec Melissa VAN DER MAUR, Le Grand Secret).
La rythmique (batterie), qui sans être blâmable, manque à mon goût d'un zeste de relief et de caractère. Autre petite chicanerie, j'ai ressenti tout au long de Fantasia un léger malaise avec les sons de cymbales, peut-être trop en avant.
Reste le son de ce premier EP qui est quant à lui tout juste correct.

En tout cas, EIDON fait état d'un potentiel technique et d'écriture encourageant et clairement affiché. Fantasia est une bien belle première carte de visite, que le groupe, en continuant sur sa lancée, devrait vite voir se distribuer largement. Et pour nous d'attendre un consistant et fringant premier album. Bonne continuation jeunes gens et.. à bientôt !
Ben
Date de publication : samedi 22 janvier 2011