18 / 20
27/03/11
Metalusion
GLEN DROVER
 
Guitariste au sein de EIDOLON, groupe de Power Métal qu'il a formé avec son frère et auteur de 8 albums, de MEGADETH de 2004 à 2008, de KING DIAMOND pour un album : House Of God, Glen DROVER, d'origine canadienne, nous propose son premier album "solo" : le bien nommé Metalusion. L'accompagnent dans son aventure Paul YEE à la basse, Jim GILMOUR aux claviers (SAGA) et Chris SUTHERLAND à la batterie (présent lui aussi sur le dernier album de SAGA, The Human Condition). "Special Guests", les guitaristes Chris POLAND (ex MEGADETH lui aussi, OHM, OHMPHREY), Vinnie MOORE (UFO), Steve SMYTH (FORBIDDEN), Fredrik AKESSON (OPETH, TALISMAN) et Jeff LOOMIS (NEVERMORE) viennent chacun leur tour placer des soli sur 4 titres. Bien malin celui qui pourra dissocier leurs participations dans ces compositions !

Si Metalusion est bien ancré dans le Métal, cet album instrumental n'effleure guère les terres musicales des groupes cités ci-dessus. C'est plutôt à un Métal Jazz Rock Fusion voire Progressif que Glen DROVER et ses musiciens nous invitent. Technique bien évidemment, rapide et mélodique, mais sans jamais se complaire, s'étouffer dans le démonstratif, la surenchère, cet album est d'une salvatrice fraîcheur, d'une grande harmonie, tout en gardant une intelligente et volatile complexité.
Ground Zero, et ses 7 minutes 37, frappe fort d'entrée de jeu. Composé avec Jim GILMOUR, c'est là un tourbillon de guitares Métal appuyé par une rythmique diabolique. Mais aussi des claviers enlevés et omniprésents donnant la réplique aux guitares. Ce titre, accrocheur, est à rapprocher du courant Fusion Progressif. Frozen Dream est une superbe composition de Jim GILMOUR, employant plusieurs sons de claviers et peut rappeler par instant un SAGA paré des atours du Métal. Egyptian Danza est une composition de Al DIMEOLA. Un air de Joe SATRIANI plane ici ou là sur ce titre aux effluves arabisantes, montant en régime pour finir sur un tempo tout bonnement hallucinant. Glen s'est aussi réapproprié 2 compositions du virtuose violoniste français Jean Luc PONTY : le Jazz Fusion Don't Let The World Pass You By et le plus fluide Mirage. De ces 2 titres, Glen n'en a fait qu'un. Une fois de plus, guitares, rythmique et claviers évoluent dans une technique et un feeling proprement épiques ! Enchaînés eux-aussi, les titres The Purple Lagoon (1 minute) et Filthy Habits sont des covers du Grand Frank ZAPPA. Plus "aérienne", la guitare est ici en vedette, laissant la rythmique et les claviers se contenter d'un simple mais efficace accompagnement. Colors Of Infinity, Illusions Of Starlight (composé avec le bassiste Paul YEE) et Ascension sont la création de Glen. Peut-être un ton plus calme et sage, avec une écriture plus conventionnelle, classique, le jeu de l'artiste amènent ici un panache émotionnel à ces 3 compositions mélodiques, magnifiques...

"Tout doit être à sa place, rien ne doit sembler hors propos" explique Glen DROVER dans le communiqué de presse de MAGNA CARTA. Comment ne pas adhérer à cette assertion à l'écoute de Metalusion ? Une fois de plus, le label américain nous offre à découvrir un album subtil et d'une grande richesse technique. Metalusion, qui aux côtés de l'album Clean du guitariste Dave MARTONE , de OHMPRHEY... (pour ne citer que ceux-ci !), risque de hanter un long moment mes (nos ?) platines.
Ben
Date de publication : dimanche 27 mars 2011