19 / 20
08/06/11
Heads will roll
KATANA
 
KATANA s'illustre, pour ma part, parmi les espoirs du Heavy-Rock Classique. Cette formation suédoise m'avait grandement étonné et plu en 2009, via leurs démos. Malheureusement, les galères pour la sortie d'un album sont monnaie courante dans le monde de la musique et KATANA n'a pas échappé à la règle. Malgré la route semée d'embûches, le quintet a finalement atteint destination et il en ressort en 2011 l'opus Heads Will Roll.

Pour une modique somme estimée à une dizaine d’euros, j’ai acquis la galette, encastrée dans un superbe fourreau cartonné. La pochette, digne d’un ténor de la scène Heavy/Hard-Rock, est signée Dimitar Nikolov. Elle représente un samurai à l’allure d’un mort-vivant prêt à décapiter ses adversaires et déchaînant la foudre.
Au fil de Heads Will Roll, les guitares galopent-se juxtaposent et poussent de vaillants soli, la basse et la batterie s’agitent et conservent néanmoins cette clarté propre au 80’s, le chant se veut percutant et aérien. C’est un cocktail ingénieux, séduisant malgré l’absence totale d’originalité. Il n’y a rien de plus bandant que l’écoute du fabuleux et introducteur Livin’ Without Fear, Neverending World dont le début est narré à la manière de IRON MAIDEN par le chanteur Johan BERNSPANG, le fédérateur et haut en couleur Heart Of Tokyo, le lent et martelé Asia In Sight, le final et teinté d’un fond « empire du soleil levant » Quest For Hades (déjà présent au stade de démos en 2009).

Album incontournable pour l’amoureux des mélodies dans une atmosphère Heavy-Rock d’antan !
Axldobby
Date de publication : mercredi 8 juin 2011