18 / 20
03/09/11
Shy
SHY
 
Je tiens à souligner, en préambule de cette chronique, l'excellente tenue de nos amis musiciens britanniques en matière de rock mélodique, qu'il se rapproche du FM ou du Hard ou s'éloigne vers le blues ou le progressif.
J'en veux pour preuve la qualité des derniers albums de FM, VEGA, OZZY OSBOURNE, WHITESNAKE, Brian ROBERTSON, PHENOMENA, MAGNUM, PENDRAGON, BLACKFIELD, Andy SEARS, TEN, SHADOWMAN, SARACEN, SERPENTINE de l'année dernière (2010) à cette année (2011).
Avec ce nouvel album éponyme, SHY vient rajouter magnifiquement sa pierre à l'édifice.
Enfin, SHY, avec ses permanents changements de personnels garde en ses rangs des années 80' le guitariste Steve HARRIS, qui nous gratifie cela dit d'une prestation absolument remarquable, et le bassiste Roy DAVIS.
SHY a marqué les esprits des fans de "melodic rock" dès le début des années 80'.
Pour ma part, j'aime toujours autant le Excess All Areas (1987), 3ième album du groupe et ai regretté à l'époque le quasi abandon des claviers sur le suivant Misspent Youth de 1989 pour une orientation musicale tournée vers le marché américain, le groupe ayant d'ailleurs migré à LOS ANGELES à cette période.
Je garde un souvenir très mitigé du Welcome To The Madhouse de 1994.
Voilà pour ce que je connais de la musique du groupe.
Shy est le 10ème album studio de SHY.
Tony MILLS, son charismatique chanteur est parti rejoindre TNT depuis quelques temps et il est amusant de constater que son deuxième groupe SERPENTINE a sorti un fantastique second album cette année (2011) dans la même veine musicale...
Son remplaçant ici n'est autre qu'un impressionnant chanteur, en l'occurrence Lee SMALL dont la voix a magnifié entre autres certaines compositions du projet PHENOMENA...
Une comparaison avec Toby HITCHCOCK (PRIDE OF LIONS) ne me parait pas usurpé !
Difficile de ne pas faire aussi un rapprochement entre les premiers PHENOMENA et ce nouveau SHY.
Et pour n'oublier personne, Joe (bien dans ses) BASKETTS inonde avec habileté de ses claviers cet opus et Bob RICHARDS assure les parties batterie.
Côté style, les compositions oscillent entre du Hard-Rock limite symphonique et du Hard-Rock FM !
Long, cet album ne souffre pour ma part d'aucune faiblesse et les mélodies et les claviers sont à l'honneur avec, je le répète un chant éblouissant !
Le titre le plus court dure 4'25, la majorité dépasse les 5 minutes !
Un titre (Sanctuary) se rapproche des derniers MAGNUM avec ses 7'39 au compteur et un esprit un tout petit peu plus progressif (toute proportion gardée !).
Je pense aussi à DEF LEPPARD, voire HEART sur les Only For The Night et Over You.
L'ombre de TEN plane tout au long de l'album !
J'ai tout aimé avec une pointe d'admiration pour Pray, Save Me et Live For Me, des hits au refrain somptueux, du Hard-FM à l'européenne de très grande classe.
Les choeurs sont divins et Steve HARRIS (ne pas confondre avec le génial bassiste de IRON MAIDEN !) nous régale vraiment !
Quelle maestria !
L'inspiration était au rendez-vous !
Bref, si vous aimez DEF LEPPARD, FM, TEN, MAGNUM, VEGA, PHENOMENA, SERPENTINE, cet album saura contenter votre appétit de 'melodic rock' !
Personnellement, j'en redemande !
D'autant plus que le mixage de Simon HANHART (Bryan Adams, MARILLION, SAXON, ASIA), la production de Andy FAULKNER et SHY et le mastering de Tim DEBNEY subliment cet oeuvre !
Rémifm
Date de publication : samedi 3 septembre 2011