Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ARVEN - Music of light

Style : Epic Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 51minute(s)

Site(s) Internet : 
ARVEN MYSPACE 

Label(s) :
Massacre Records
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 02/11/11
Epique et mélodique
Tout débute par un violon enlevé, suivi par une harpe et par un chant féminin doux et chaleureux, dans une ambiance néo médiévale, puis des choeurs très travaillés explosent, portés par une instrumentation franchement Heavy. Bienvenu dans l’univers féminin et Metal de ARVEN, sextuor allemand ne comportant en son sein qu’un batteur, le reste de l’effectif étant féminin. Ce pourrait être un détail si le groupe et le label ne mettaient fortement en avant cette identité féminine ; comment leur en vouloir puisque le Metal à chanteuse a le vent en poupe depuis des années, le succès de formations comme WITHIN TEMPTATION ou NIGHTWISH aidant. On peut même dire que l’on frôle l’overdose, tant le recours à une chanteuse aux prétentions lyriques est devenu une tarte à la crême, voire un argument commercial.

Pour aborder le cas de ARVEN avec un minimum de sérénité, autant se concentrer sur l’essentiel, à savoir la musique. Force est de constater que le groupe maîtrise très bien sa partition. Tout d’abord, le fond musical est clairement Metal, hérité du Heavy Metal carré à la mode germanique, avec des tendances à développer des ambiances épiques. Rien de très neuf mais c’est efficace et solide, souvent propice au headbanging (l’hymne Ruined Castle). Les deux consoeurs guitaristes Ines THOME et Anastasia SCHMIDT (principale compositrice) tiennent parfaitement la baraque, aussi bien en rythmique qu’en solo.

Viennent ensuite les ingrédients plus Folk. Là encore, on peut deviner que les filles n’ont pas eu recours à la musicologie pour dénicher des mélodies complexes ; elles ont privilégié les airs faciles, voire primesautiers, allant droit à l’essentiel. Et tant pis si certaines influences médiévales sont rebattues (la flûte sur Raise Your Cups, notamment), le jeune public sautillera autour d’un feu de camp. Après tout, un musicien aussi confirmé que Ritchie BLACKMORE a bien mis en oeuvre les mêmes tours éculés avec son projet BLACKMORE’s NIGHT.

Restent les éléments les plus mélodiques. Rendons hommage tout d’abord à la qualité du chant de Carina HANSELMANN, très modulé, lyrique et pas trop mais pas évitant le trop plein démonstratif, chaleureux et évocateur, charmeur comme celui de Candice NIGHT. Ensuite, les claviers, les choeurs massifs, les passages acoustiques ponctuent chaque morceau, qu’il s’agisse de mid tempo Heavy (Dark Red Desire, Midwinter Nights, On Flaming Wings), de ballades (la longue My Dear Friend) et de titres plus complexes (World Of Hatred, A Stranger’s Story).

Au total, voilà un premier album solide, attachant, susceptible d’attirer l’attention des fans des grandes formations Metal à chanteuses, mais aussi des amateurs de Heavy Metal à la HELLOWEEN, de Heavy Metal lyrique à la BLIND GUARDIAN (des débuts), voire des formations de Power néo classique à la SONATA ARCTICA. Développer une identité musicale plus marquée devra néanmoins faire partie des priorités de cette jeune et prometteuse formation, si elle veut s’imposer dans un environnement très concurrentiel.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
krakal Le dimanche 27 novembre 2011
Très agréable d'écoute, bien que les vocals finissent par alourdir l'audition au bout d'un certain temps. Le coté musical est très riche de style Celte et bien plaisant ^^
Commentaire de Alain : Bien résumé. Agréable à défaut d'être essentiel.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
KACHANA
The plains of illyricum
VIRGIN STEELE
The black light bacchanalia
THE GATES OF SLUMBER
The wretch
ETRUSGRAVE
Tophet
HEIMDALL
Aeneid
Chroniques du même auteur
URIAH HEEP
Outsider
KING HEAVY
Guardian demons
EDVIAN
2012
MILLENIUM
Hourglass
ŠAMANE
Kaukana virtaa eufrat
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente