15 / 20
24/11/11
Under the grey banner
DRAGONLAND
 
DRAGONLAND fait parti de ces groupes de Power Metal nouvelle génération, une musique classique, complètement stéréotypée mais qui comporte, soyons honnête quelques albums bien foutus.

Under The Grey Banner est le troisième volet d’une trilogie qui a débutée il y a maintenant 10 ans avec le premier album du groupe The Battle Of The Ivory Plains sorti en 2001 suivi de Holy War en 2002. Le groupe a donc mis beaucoup plus de temps qu’à son habitude pour sortir et peaufiner ce nouvel épisode épique.

La sublime intro Ilmarion nous plonge tout de suite dans l’ambiance féerique tel un bon roman de Tolkien. La petite voix féminine au début de Shadow The Mithril Mountains, comme une mère qui raconte une petite histoire à son enfant nous transporte dans le monde imaginaire des dragons. Une fois plongé dans ce disque il n’en ressort pas grand chose de nouveau par rapport aux groupes qui ont percés dans ce style. DRAGONLAND, tout comme le ferait un RHAPSODY, un SKYLARK ou encore STRATOVARIUS nous délivre ici un album symphonique de grande classe qui s’adresse aux fans pur et dur du genre. Si vous êtes en quête de renouveau, d’innovation et d’originalité, vous pouvez passer votre chemin, cet album n’aura aucun intérêt pour vous mis à part certaines rythmiques Néo-Metal qui se font légèrement entendre de temps en temps et qui ne sont pas franchement habituelles dans ce style.

En revanche, si vous êtes en manque ou plutôt impatient d’entendre les nouveaux albums des groupes cités plus haut, DRAGONLAND sera le disque parfait pour vous accompagner et vous faire patienter. Attention, DRAGONLAND n’est pas non plus qu’un simple groupe bouche trou qu’on oubli après que notre groupe préféré ait sorti son nouvel album. Ces Suédois ont un réel talent, faudrait être de mauvaise foi pour ne pas le reconnaître. Malgré tout et à force d’entendre des clones à droite, à gauche on ne sait plus trop quel avenir ce genre de groupes vont avoir, c’est vous seul qui le déciderez. C’est un peu le gros reproche que je fais à cette nouvelle génération, les groupes n’ont plus vraiment de personnalité et il est souvent difficile de les différencier. Même son, même voix, on fini par se perdre et malheureusement par se lasser de ce style.

En conclusion, je dirais que Under The Grey Banner est un bon album, très bon même mais qui s’adresse uniquement aux fans avertis du Power Metal Symphonique ou pour ceux qui ne possède pas encore beaucoup de groupes de ce style dans leur discothèque.
Phil "KOB"
Date de publication : jeudi 24 novembre 2011