18 / 20
27/04/12
En(d)grave
ABYSSE
 
Avec En(d)grave, son premier album, ABYSSE, groupe de Cholet (49) se pare de tous les atouts pour entrer de plain-pied dans la cour des (futurs) grands du Metal instrumental. Car loin de vouloir se faire de nouveaux clones des maitres du genre (SATRIANI, RONDAT, VAI…) au son tellement reconnaissable, aérien, aéré, qu’il peut en devenir lassant pour le simple amateur de musique (non musicien de formation, en somme). ABYSSE nous propose ici une musique foncièrement Metal, en incluant à son œuvre tous les aspects qui font d’un album un moment remarquable au sens propre du terme.

D’abord, le son : chaque instrument se voit conférer une importance qui ne relègue personne au second plan. Tous sont parfaitement complémentaires formant un ensemble uni et agrémenté d’un son gras, ample et généreux.

Ensuite, si les morceaux affichent, à l’exception de deux, des durées supérieures à 6’, on est loin de l’univers pseudo intellectuel qui caractérise certaines formations de Prog (Rock ou Metal) ou à l’esprit Jazz rock. ABYSSE rentre dedans, variant les tempi, accélérant, freinant, jouant de la double grosse caisse lorsque le propos s’y prête, proposant des descentes de manches sans frime mais avec efficacité. Car c’est bien là le maître mot de cet album : efficacité. Pas un instant de lassitude, pas une seconde pendant laquelle le groupe ne surprend pas. ABYSSE puise dans la virulence directe de DEATH autant que dans le Thrash de SLAYER ou de METALLICA ou encore dans le Doom ou le Speed, voire, oui, malgré tout, le Metal Progressif par la construction des morceaux. De Eagle of Haast à Light For Wheke, en passant par le divin (et qui porte si bien son nom) Mastodon, rien ne semble avoir été laissé au hasard, tout est prévu pour maintenir en éveil la curiosité de l'auditeur, même au cours du court temps calme que l'on trouve sur la fin de Golden Life, l'avant dernier morceau... Une franche et belle réussite, sans aucune faute de goût.

Alors pour ceux qui y seront, rendez-vous sous la tente The Valley du Hellfest afin d’y découvrir et soutenir ABYSSE qui s’y produira le dimanche 17 juin. ABYSSE apporte de nouvelles lettres de noblesse au Metal instrumental, et est sur le point d'écrire son nom en lettres de feu. Continuez comme ça !
metalmp
Date de publication : vendredi 27 avril 2012