Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ULVER - Childhood's end

Style : Rock
Support :  CD promo - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
16titre(s) - 53minute(s)

Site(s) Internet : 
ULVER MYSPACE 

Label(s) :
Kscope
 (18/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 31/05/12
Retour vers le passé
ULVER n'en est pas à un virage sur l'aile près ! Oublieux de ses débuts sur la scène Métal extrême scandinave, le groupe, emmené par le chanteur Garm, nous livre son nouvel album peu de temps après le peu facilement accessible War Of The Roses (2011), album Art-Rock avant-gardiste, plus ou moins expérimental. Ce nouvel album, Childhood's End (Lost & Founds From The Age Of Aquarius) est en fait un album de reprises, covers qui vont chercher leurs origines dans le Rock psychédélique des 60's-70's.

Pour être tout à fait franc, hormis le nom de quelques groupes et le style afférent, les titres originaux relus ici me sont.... complètement inconnus (et d'ailleurs, je ne pense pas être le seul à partager cette absence musicale !). C'est donc les oreilles "vierges" de toutes références et surtout sans a priori (de toute façon, certains titres sont introuvables...), sans aller chercher la petite bête qui me fera dire maladroitement que l'original est mieux que la reprise (ou vice versa) que j'écoute avec une certaine délectation jubilatoire ce Childhood's End. De haut en bas (ou inversement) de cette liste de 16 titres (ci-jointe), c'est vers une Pop Rock plus ou moins progressive, aux atours vintage que mon "otovirginité" (ne cherchez pas dans le dictionnaire, ce terme n'y est pas !) s'abandonne.

Gardant l'esprit esthétique et les bases musicales des 60's-70's, mais servies par une production moderne et limpide, ces compositions réactualisées par ULVER me ballotent entre PINK FLOYD et les BEATLES, jusqu'à une Pop Rock contemporaine, d' ARCADE FIRE (sans les cuivres) à GUILLEMOTS, en louchant vers PORCUPINE TREE (dont ULVER partage le même label, Kscope), BLACKFIELD ou plus insidieusement PINEAPPLE THIEF. So british tout cela ! Des sons de claviers vintage à la rythmique plus entreprenante lors de titres ou passages plus Rock, des guitares électriques et/ou acoustiques à la voix claire et sublime de Garm, ces relectures sont savoureuses, mélodiques, voire parfois mélancoliques. Ce retour vers le passé est vraiment une belle réussite artistique et musicale et me fait (nous fait ?) largement oublié l'aventure tortueuse de War Of The Roses.

1 - Bracelets Of Fingers - THE PRETTY THINGS,
2 - Everybody's Been Burned - THE BYRDS,
3 - The Trap - BONNIWELL'S MUSIC MACHINE,
4 - In The Past - CHOCOLATE WATCHBAND ,
5 - Today - JEFFERSON AIRPLANE,
6 - Can You Travel In The Dark Alone? - GANDALF,
7 - I Had Too Much To Dream (Last Night) - ELECTRIC PRUNES,
8 - Street Song - THE 13TH FLOOR ELEVATORS,
9 - 66-5-4-3-2-1 - THE TROGGS,
10 - Dark Is The Bark - LEFT BANKE,
11 - Magic Hollow - BEAU BRUMMELS,
12 - Soon There'll Be Thunder - COMMON PEOPLE,
13 - Velvet Sunsets - MUSIC EMPORIUM,
14 - Lament Of The Astral Cowboy - CURT BOETTCHER,
15 - I Can See The Light - LES FLEURS DE LYS,
16 - Where Is Yesterday - UNITED STATES OF AMERICA.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Brau Le jeudi 30 août 2012

Ville : Paris
Oeuvre magnifique, photo magnifique, un regard post-hippie sur le flower power que seul nous, les métaleux, pouvons légitimement porter (car nous étions ceux qui critiquaient le coté fleur bleue des hippies pour l'engagement plus radical du prog'). Dommage que vous ne connaissiez pas les originaux, parce qu'ils valent le détour (Gandalf, The Byrds, Electric Prunes... sans eux des groupes comme Ülver, Death ou Metallica n'auraient surement jamais existé). Dommage aussi de ne pas trouver une reprise de Van Der Graaf Generator ("Childlike Faith in Childhood's End", par exemple). Un hommage à nos Grands Anciens avec une bonne dose d'avant-gardisme!
Rémifm Le vendredi 1 juin 2012

Ville : Chambéry
ULVER ne va fait que titiller par le choix temporelle de la musique et le son nos émotions... Un mot sur cette pochette d'une rare intensité qui rappelle des heures bien sombres de l'humanité, de notre histoire... Prémonitoire ?
Commentaire de Ben : La photo (prix Pulitzer) est l'oeuvre de Huynh Cong Ut, prise au Vietnam du Sud en 1972, si je ne m'abuse.
NOCTUS Le jeudi 31 mai 2012

Ville : BORDEAUX
Alors moi j'adore cet album! Pourtant c'est loin des standards que j'ai l'habitude d'écouter...Mais cette old pop rock psyché 70's avec une voix un peu goth qui revisite des titres quasi inconnus m'a littéralement séduit...Une bien belle surprise cet album d'ULVER! Note de 18/20 méritée et chronique impeccable de l'ami Ben.
Commentaire de Ben : Merci Noctus. Oui, une bien belle surprise !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DROPKICK MURPHYS
Signed and sealed in blood
DRIVING DEAD GIRL
Don't give a damn about bad reputation
DOG'N'STYLE
Pub's calling
SHAMAN'S HARVEST
Red hands black deeds
MINERALS
White tones
Chroniques du même auteur
DREAMSCAPE
Revoiced
LEAVING PASSENGER
When it's done
HIGHLY SUSPECT
The boy who died wolf
BIGBANGBAYBEES
Little nothing
ANTIGONE PROJECT
Antigone project
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente