15 / 20
05/07/12
Aged to perfection
DARXTAR
 
DARXTAR ne navigue pas dans la galaxie du Hard Rock ou du Metal mais dans celle du Space Rock, catégorie dont la référence absolue et incontournable demeure HAWKWIND. Avec ce septième album depuis 1991, DARXTAR demeure fidèle aux préceptes du genre, tout en proposant une mouture relativement accessible. Certes, l’ambiance est généralement planante et vaporeuse, voire enfumée, mais les arrangements ou digressions psychédéliques ne sont pas pour autant prégnants par rapport aux structures des compositions. Celles-ci demeurent relativement lisibles et cohérentes.

Même si les claviers affirment leur présence en contribuant à l’ambiance spatiale générale, DARXTAR n’emmène jamais son Space Rock vers les rivages de l’Electro ou de la Techno. Pas plus que le groupe ne surcharge sa palette sonore en empilant les effets. On demeure toujours dans une certaine économie qui contribue à la clarté des mélodies et des structures ainsi qu’à l’immédiateté des atmosphères. Seul effet trop systématique, le traitement de la voix qui, pour être pertinent sur certains passages, s’avère superflu car le timbre naturel du chanteur (par ailleurs très bon guitariste) K. Soren BENGTSSON sonne de manière convaincante.

Au final, il est très plaisant de se laisser porter par ces mélodies planantes sous tendues par un gros travail de guitare. Bon voyage !
Alain
Date de publication : jeudi 5 juillet 2012