17 / 20
03/08/12
Independence
PLEASURE ADDICTION
 
Excellente surprise que ce disque de PLEASURE ADDICTION. Amateurs de Hard US, Glam ou Hard FM, je vous recommande fortement InDependence et en plus ils sont français !

Tout d’abord, le chant aidé par de superbes chœurs féminins et masculins (Couldn’t Live Without You, Melody) ne souffre d’aucun défaut, constat plutôt rare pour une formation hexagonale. Il colle parfaitement à une musique portée sur le fun, la simplicité et l’efficacité. Pas de claviers ici, les guitares font le boulot. On pense aux grosses pointures US tels que WARRANT ou SKID ROW (Dance et ses riffs incisifs), POISON (l’insouciant et spontané My Superstar), MÖTLEY CRÜE (Shout It Out et sa grosse section rythmique) ou encore BON JOVI période 7800° Fahrenheit (le très chaud Saturday Nite).

Je vois déjà les détracteurs les accusant de plagiat mais ce n’est pas du tout ça. Dans le style, il faut savoir qu’il n’y a plus rien à inventer, le challenge (pas si facile que ça) consistant à écrire de bons morceaux et le groupe parisien sait le faire avec brio. De plus, PLEASURE ADDICTION joue clairement une musique destinée au live et leur solide expérience scénique en première partie de EUROPE, WHITE LION, L.A. GUNS, XYZ et bien d’autres, en France, en Europe mais aussi aux Etats-Unis en atteste.

Cet album est construit à l’ancienne, sans remplissage et dans la tradition des vieux vinyles par son format de moins de 45 minutes. Reprenant en fait les quatre titres de la démo de 2007, il se termine agréablement et plus sagement par la douce ballade acoustique Shot Of Poison dans une ambiance très Westcoast.

En résumé, PLEASURE ADDICTION se place avec BLACKRAIN comme l’un des meilleurs défenseurs d’un Hard Rock mélodique français puisant ses influences dans le Hair Metal américain des années 80 (FIREHOUSE, DANGER DANGER,…)! A découvrir d’urgence pour un petit aller simple vers la côte ouest californienne, sensations garanties !

PLEASURE ADDICTION
Butcho : Chant
Carvin : Guitare Lead
Bady : Guitare
Stuffy : Basse
Pamyz : Batterie
NOCTUS
Date de publication : vendredi 3 août 2012