Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CASTLE - Blacklands

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s)

Site(s) Internet : 
CASTLE WEBSITE

Label(s) :
VAN Records
 (14/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 06/08/12
En devenir
Après ses débuts en 2011 (avec l’album In Witch Order), le trio américain CASTLE remet le couvert avec Blacklands. On notera d’entrée de jeu un goût pour les illustrations intriguantes. Mais c’est bien entendu dans le domaine musical que l’on attend le groupe pour une évaluation finalement difficile à effectuer.

En effet, CASTLE a mis au point une formule à la fois relativement personnelle et encore trop insuffisante. Explications. Epaisse, très puissante sans être gratuitement brutale, l’instrumentation repose principalement sur des riffs secs appuyés sur des lignes de basse énormes, la batterie intraitable mais très volubile se chargeant à la fois de tenir la baraque et d’ajouter des couleurs. Il s’agit d’une architecture typique des power trios de la fin des années 60. Pour autant, CASTLE ne sonne pas comme un de ces innombrables combos pris d’un revival 60’s ou 70’s. Tout juste les riffs de Mat DAVIS évoquent-ils l’âpreté du Metal au début des années 80 et la section rythmique émergerait sans problème dans les meilleures formations de Stoner Rock. Cerise sur le gâteau, le chant est âprement assuré par la bassiste Elizabeth BLACKWELL, dans un registre assez proche du feulement de fauve.

D’où vient alors ce sentiment persistant de légère lassitude qui s’installe au fil des morceaux ? Peut-être d’un manque de variété dans le son, pourtant puissamment mis en oeuvre par Billy ANDERSON (HIGH ON FIRE, CATHEDRAL, NEUROSIS, EYEHATEGOD, SLEEP et quantité d’autres). Plus sûrement, CASTLE gagnerait à fignoler davantage ses compositions, en creusant les arrangements, ainsi qu’à varier l’interprétation, principalement le chant, (parfois presque atone).

Espérons une vraie bonne surprise pour le troisième album.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SACRED OATH
World on fire
ANDY REISERT
Time of aggression
ELIMINATOR
We rule the night
SOLEMNITY
Lords of the damned
COLOSSUS
And the rift of the pandimensional under gods
Chroniques du même auteur
THE DEVIL'S BLOOD
Iii tabula rasa or death and the seven pillars
FREEDOMS REIGN
Freedoms reign
FAUNA TIMBRE
Altering echoes
STORMWARRIOR
Heathen warrior
BLACK SABBATH
The complete ozzy years 1970-1978
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente