Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DOMINOE - Naked but dressed

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
17titre(s) - 60minute(s)

Site(s) Internet : 
DOMINOE MYSPACE 
DOMINOE FACEBOOK

Label(s) :
Command Records
Yesterrock
 (18/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 15/08/12
Fine with me !
Pour cette première chronique du groupe allemand DOMINOE, voici un rappel non exhaustif de la carrière du groupe.
C'est en 1988 (il y a 24 ans tout de même !) que le groupe accroche tous les cerveaux avec son premier hit Here I Am, dignement popularisé par une marque française de bagnoles !!!
A ce propos, je me permets une parenthèse pour vous proposer de comparer l'introduction du titre Endless de TOTO sorti sur l'excellent Isolation en 1984 et l'introduction de ce méga hit Here I Am de 1988.
DOMINOE joue immédiatement dans la cours des grands et ce premier album très "melodic rock" (avec un côté pop/new wave typique de cette fin 80 en Europe) est vraiment agréable !
Un album que Yesterrock serait inspiré de nous proposer remasterisé prochainement...le son ayant quand même pris quelques rides !
1990, DOMINOE est de retour avec un album bien meilleur, plus orienté vers les guitares et intitulé The Key.
Le groupe enchaine hits sur hits et nous remet Here I Am en plage 11.
J'adore cet opus, Rock Noon en tête et tous les titres sonnent vraiment bien.
Cet opus est ressorti en 2009 avec des bonus, je ne sais pas si il fut remasterisé également, je n'ai que la version originale !
Après cet album, le groupe se met en silence durant 12 années avant de réapparaitre en 2002 avec un nouvel opus sous le bras intitulé No Silence, No Lambs, suivi en 2008 de Story Is Far From Told.
2 albums que je ne connais point !
Et voilà Naked But Dressed qui arrive tambours battant ce mois d'Août 2012 !
DOMINOE ne joue plus de musiques typées 80' mais un Rock, plutôt inspiré au demeurant et mélodique avec toujours cette faculté à poser un refrain imparable.
Ce qui frappe d'entrée, c'est la voix de Jörg SIEBER, intacte et performante et le gros son de l'album.
Les guitares sont aussi au top !
Côté compositions, aucune originalité, DOMINOE ne fait qu'explorer un registre déjà fort visiter depuis des lustres !
Sauf que c'est réussi et que pratiquement chaque titre fait mouche.
Il est possible de reprocher au groupe d'utiliser quelques "gimmicks" déjà servis par le passé, le riff de guitare de A Good Way Down ressemble furieusement à La Grange de ZZTOP !
D'autres références me traversent l'esprit à chaque écoute, comme LITTLE BOB STORY ou MOON MARTIN sur le chef d'oeuvre de l'album Fine With Me !
Le départ de Don't Throw Your Love Away m'a fait penser à HEART.
No Dude m'a ramené sur les terres de ALANNAH MYLES !
J'ai retrouvé aussi du NELSON, STATUS QUO, LOVERBOY et l'ombre du chanteur de THE QUIREBOYS plane tout au long de l'album...
Il est possible aussi de penser aux vieux ROLLING STONES...
L'harmonica s'invite d'ailleurs sur l'excellent My Girl, solo de piano typique de cette sorte de Hard'N'Roll qui a pris ses racines dans le blues.
Les ballades sont réussis, Love Is The Answer en tête, Take Me As I Am faisant la part belle aux guitares acoustiques...
Bref, si j'avais enlever le nom DOMINOE, j'aurai dit en "blind test" que ce groupe était américain !
3 duos viennent ponctuer l'album et le choix est judicieux et fonctionne à merveille avec Larry HOPPEN (ORLEANS), Jimmy HALL (WET WILLIE) et Jimi JAMISON (SURVIVOR) pour une sympathique relecture du titre Comin' Home présent sur The Key !.
Inutile de vous préciser que les sonorités de claviers sont orientés orgue hammond ou piano !
Les choeurs féminins apportent un côté gospel par moment, félicitations à Janina DIETZ (Janina And The Deeds).
Et pour que la fête soit totale, le groupe nous propose une nouvelle version de... Here I Am pardi !
Quel intérêt ?
Aucun sur la composition respectée de l'originale mais avec le gros son d'aujourd'hui, c'est agréable !
Let's Talk About Life du Keep In Touch est revisitée à la façon du dernier LOVERBOY, c'est une réussite totale !
Naked, premmier single est proposé aussi en version Radio.
Bref, 17 titres au total et une heure d'excellent Rock'n'Roll !
Un album très rythmé pour nous entrainer avec joie vers l'automne 2012...

Musiciens :

Robert PAPST (Guitares),
Jörg SIEBER, Larry HOPPEN, Jimi JAMISON, Jimi HALL (Chant),
Janina DIETZ (Chant et choeurs),
John “Phino” EDWARDS (STATUS QUO), Timo KRESSLEIN (Basse), Eddie DAUM (Claviers),
Chris “Bina” BIRAWSKI, Charlie MORGAN (Elton JOHN) (Batterie et percussions),
Ivo PEITZNER (Piano).

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
krakal Le vendredi 9 novembre 2012
Je ne connais pas, mais vu la chronique ci-dessus, il va falloir que je trouve cette galette,,,,à suivre.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SHAKA PONK
The black pixel ape
TONY HARNELL & THE MERCURY TRAIN
Round trip
LEE SMALL
Jamaica inn
DECEIT
Nine
DAMIAN WILSON
Built for fighting
Chroniques du même auteur
INNOCENT ROSIE
Bad habit romance
BLACKMORE'S NIGHT
Dancer and the moon
SEVENTH KEY
I will survive
BEGGARS & THIEVES
We are the brokenhearted
GREG X
Dream
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente