19 / 20
24/08/12
Noir / blanc
bob K
 
Alors que Fragile (chroniqué in situ en 2010), second album du groupe suédois d'Uppsala - Stockholm BOB K, tourne encore régulièrement et inlassablement sur ma platine (la marque des "grands" albums, non ?), c'est au tour de Noir / Blanc, leur nouvel album disponible début septembre, de prendre le relai d'écoutes répétées...
Peter DALHOFF (chanteur leader, claviers, glockenspiel), Lorens PALMGREN (claviers, glockenspiel, chant), Jonatan SAMUELSSON (guitares électrique et acoustique, chant) et Tjet PIPARS (guitares) sont ici accompagnés par 5 autres musiciens : l'américain David LARRING, qui outre guitare, basse, synthés, mandoline, stylophone et chant, est le producteur de l'album (rencontré en tournée en 2010), Adam BÖRJESSON (basse et percussions), Fredrik NELSON (batterie), Karl PERSSON (batterie) et la chanteuse Paulina PALMGREN.
L'illustration et le graphisme, très réussis, sont l'oeuvre de Lorens PALMGREN, et ne sont pas sans rappeler ceux qu'arbore Steven WILSON et PORCUPINE TREE.

Autoproduites par le groupe et son guitariste Jonatan "JONO" SAMUELSSON, enregistré dans divers studios suédois, mais aussi aux USA (Los Angeles) et en Norvège (Oslo), et donc produites et enregistrées par David LARRING, les 10 nouvelles compositions de Noir / Blanc sont tout sauf.... grises ! La matière est toujours bombardée d'un Rock dynamique aux dispositions Pop (British Pop, voire Postrock scandinave comme le note la biographie...). Nous retrouvons à nouveau l'empreinte de COLDPLAY (lignes de chant et guitares), même si cette dernière se fait plus discrète, comme sur les 2 titres (2 tubes en puissance !) qui ouvrent l'album, The Escape et Burden. Ainsi que le mid tempo My Kingdom, avec son superbe passage au piano et sa guitare acoustique, l'entêtant Amazing Grace et le léger et fier Forever, tous mélodiques à souhait. Burden, avec ses motifs électro. et son petit côté Pop 80's, parsemé par les sons cristallins du glockenspiel (plus ou moins cousin du xylophone) est le single tiré de l'album. Angel est la ballade de l'album, magnifique et gorgée d'émotions, où un ange nommée Paulina vient prêter sa voix à cette douce mélopée. Rest, tout en ambiances et sons plus ou moins électro., avec ces bruitages, n'est pas indispensable. Ces 7 titres lumineux forment le versant Blanc de l'album, blancheur éblouissante d'ardeur et d'énergie.
Son pendant, l'autre versant, est bien évidement le Noir. Avec tout d'abord Mayday, mot-titre chanté et répété avec plus ou moins de désespoir et de violence entre les passages calmes, comme un appel au secours en pleine tempête. Cette composition est plutôt typée Pop Métal, avec une légère inclinaison TOOL sur le final. Puis surgit Dear Thom, avec sa rythmique métronomique, ses guitares griffant l'air et sa ligne de chant mélancolique. L'ambiance est sombre, aérienne, évoquant certaines liaisons épidermiques avec ANATHEMA. Tout comme For Ash, qui enchaîne avec ses 5'43, encore plus sombre, voire carrément noir. Lancinant, oppressant, presque inquiétant, ce titre navigue entre l'éblouissement de l'éclair et l'attente du coup de tonnerre. L'électricité des guitares et les claviers, distillés en nappes grondantes, laissent s'épancher un chant mélodique et mélancolique. Les notes claires et cristallines du glockenspiel appuient à merveille ce sentiment d'oppression. Absolument fascinant, presque maléfique !

Tout en contrastes, Noir / Blanc est un album d'une grande élégance, attirant et fortement addictif. Les mélodies, mêmes si plus mélancoliques et moins abordables à la première écoute que sur le superbe Fragile, sont tout autant chatoyantes dans leur ensemble. Mais ce qu'elles ont perdu en accessibilité, elles l'ont gagné en profondeur, en caractère, mettant en valeur un travail d'écriture et d'interprétation d'une grande maturité. Comme il est coutume de l'énoncer, le 3ème album est en général celui qui propulse un groupe vers la reconnaissance et le succès. Avec ce nouvel album, BOB K mérite indéniablement une brassée de lauriers déjà tressés avec Fragile. C'est en tous les cas ce que je leur souhaite ardemment et sincèrement !
Ben
Date de publication : vendredi 24 août 2012