15 / 20
27/08/12
Psychanoïa
PSYCHANOIA
 
Originaire de Saône-et-Loire, formé en 2002, PSYCHANOÏA a déjà 2 albums à son actif : Psychanoïa en 2004 et Nemesis en 2008. Malgré les départs de son claviériste originel et de son chanteur durant ces 10 années écoulées, le groupe conserve sa flamme créatrice et persévère dans l'écriture de nouvelles compositions, avec pour motivation et pour but la sortie d'un 3ème album.

C'est donc avec cette démo 4 titres (fin 2011) que Ivan JACQUIN (claviers / chant), Olivier GAUDET (guitares), Jean-Philippe CIMAN (basse) et Thierry CHARLET (batterie) nous font partager leur univers musical, indéfectiblement ancré dans un Rock Progressif (Néo-Progressif) mâtiné de Heavy Progressif. Un brin surannées, ces 4 compositions, de 6'56 à 8 minutes sont mélodiques, inspirées. L'écriture, les développements instrumentaux (Find A Way), les sons de claviers omniprésents et de piano, le fin déroulé de la rythmique, le lyrisme des guitares, la longueur des titres, laissent éclater une exécution et une technique instrumentale sans faille, ainsi qu'une connaissance approfondie du microcosme progressif, des années 70's à nos jours. PSYCHANOÏA s'imprègne et se réclame d'influences de nombreux illustres groupes, qui ont contribué tout au long de ces dernières décennies à faire briller et (re)connaître ce style musical : YES, GENESIS, ELP à DREAM THEATER pour les passages les plus rugueux, avec une prédominance du courant Néo-Progressif des 80's (les premiers albums de ARENA, CLEPSYDRA, PALLAS...) jusqu'à chatouiller les ambiances de SPOCK'S BEARD. The Letter, Last Words et Find A Way en sont un vibrant et harmonieux hommage. This Between me semble quelque peu plus linéaire, manquant sur sa longueur d'une once d'audace. Mais c'est surtout au niveau du chant, à mon sens, que le groupe a tout intérêt à approfondir son perfectionnement. Non pas que la voix de Ivan soit désagréable, loin de là. Sa tonalité naturelle est agréable et un petit côté théâtral infléchit son chant. Mais les montées dans les aigus sur certains passages sont discordants et pour ma part dommageables, tout comme un certain maniérisme appuyé pas toujours nécessaire.

Toujours est-il que les 4 compositions de cette démo (une nouvelle, The Shadows In Me, 3 titres, 21 minutes doit voir le jour d'ici peu) sont extrêmement plaisantes à écouter et à suivre, laissant espérer un futur 3ème album de qualité, qui sans être révolutionnaire, nous replongera sans aucun doute dans ce monde Progressif si vaste, riche et chatoyant.
Ben
Date de publication : lundi 27 août 2012