15 / 20
08/09/12
Second assault
HORISONT
 
La Suède est décidément un pays fertile en groupes adeptes des années 70. Après un premier essai confidentiel, Två Sidor Av Horisonten (2009), HORISONT a rejoint les rangs du label britannique Rise Above (fondé par Lee DORRIAN de CATHEDRAL) et propose un Second Assault au titre un brin trompeur. En effet, HORISONT n’est pas adepte de l’attaque frontale et brutale. Au même titre que WITCHCRAFT, GRAVEYARD, CAPTAIN CRIMSON, ce groupe préfère une approche subtile et nuancée de l’héritage Hard et Heavy de la décennie 70.

HORISONT adopte les codes en vigueur. Tout d’abord, comme édicté par les Grands Anciens CREAM, MOUNTAIN ou LED ZEPPELIN, la section rythmique tient une place prépondérante : le bassiste au son énorme joue en lead, tandis que le batteur multiplie les roulements, les breaks et ne néglige pas les cymbales. D’où une dynamique permanente qui permet aux guitares de développer un jeu pas uniquement basé sur des riffs mais de multiplier les soli mélodiques et concis, les plans jumeaux et tout l’attirail qui fit l’attrait de formations comme THIN LIZZY ou WISHBONE ASH. Le chant est quant à lui plutôt haut perché, pas très puissant mais convenablement modulé : le résultat peut toutefois irriter certaines oreilles habituées aux grognements ultra graves !

Surtout, HORISONT ne se contente pas de réciter des leçons anciennes, il fait l’effort d’écrire des compositions bien agencées, correctement dotées en mélodies et en arrangements. Les influences citées ci-avant sont fondues dans un ensemble qui évite que tel ou tel morceau ne les rappelle de manière trop flagrante. En bout de course, un nom me revient en tête au fil des écoutes : BUDGIE. Comme cette antique formation britannique, HORISONT sait combiner une certaine lourdeur et une relative clarté, pour un résultat bien underground.
Alain
Date de publication : samedi 8 septembre 2012