17 / 20
26/10/12
Diin
KRAKOW
 
Dans les classifications du Rock et du Metal, l’énigmatique préfixe « post » a parfois donné lieu à des courants musicaux de premier plan. Parmi d’autres exemples, on songe au Post Punk, rapidement rebaptisé « cold wave », incarné par JOY DIVISION, ou au Post Grunge, où s’illustrent d’innombrables artistes tels que NICKELBACK, SILVERCHAIR et STAIND. KRAKOW - originaire de Norvège malgré un nom signifiant Cracovie, en polonais - entend quant à lui œuvrer dans le Post Metal. Le groupe, qui, à sa création (2005) penchait plutôt vers le Stoner, propose aujourd’hui son troisième album Diin, via le label Dark Essence Records.

Le Post Metal, tel que le pratique KRAKOW, peut se définir comme une musique ambiante, atmosphérique. Ainsi, le morceau d’ouverture, Hymn To The Winds, entêtant et terrifiant, révèle instantanément l’orientation de Diin. Celle-ci est confirmée en d’autres occasions, telles que Mark Of Cain ou encore Termination Of Origin, remarquable titre servi par des mélodies envoûtantes.

Dans le même ordre d’idées, on note la prépondérance des parties instrumentales, en particulier sur Mound. Sa richesse, sa densité sont telles que la discrétion du chant ne constitue nullement un handicap. Les extraordinaires guitares, l’une lancinante, l’autre psychédélique, voire onirique, font de ce titre de plus de douze minutes un véritable morceau de bravoure justifiant à lui seul l’achat de Diin. Mound rappelle fortement PINK FLOYD qui, sur son Live At Pompeii, proposait des versions étirées de ses classiques, One Of These Days ou encore le dyptique Echoes.

Enfin, les constructions employées par KRAKOW confirment ce rapprochement avec les courants progressifs. En la matière, Omen et Sense Of Space constituent les exemples les plus probants. Des passages paisibles, à l’instrumentation acoustique très légère, y laissent régulièrement place à des parties évoquant le Doom Metal. Lors de ces dernières, René MISJE adopte un chant Black tout à fait approprié, qui contraste avec le chant clair qu’il pratique par ailleurs (Hymn To The Winds). Au final, les Norvégiens livrent un album extrêmement abouti, qui devrait enchanter les amateurs du genre.

Line-up :

Frode KILVIK : basse, chant
René MISJE : guitare, chant
Kjartan GRØNHAUG : guitare
Ask Ty ARCTANDER : batterie
Chouman
Date de publication : vendredi 26 octobre 2012