14 / 20
14/11/12
Grand gesture of defiance
ALTAR OF OBLIVION
 
Des groupes de Heavy Metal émergeant du Danemark, on invoque à tort ou à raison le nom de MERCYFUL FATE ; c’est ce qui se passe dans la biographie fournie par le label pour ALTAR OF OBLIVION, jeune quintette pratiquant un Heavy Metal tout à la fois inspiré par le Heavy Metal classique des années 80 et le Doom Metal. Des écoutes réitérées infirment toutefois la pertinence de la comparaison, voire de la simple évocation du nom mythique de MERCYFUL FATE.

Depuis son premier album Sinews Of Anguish (paru en 2009 déjà chez Shadow Kingdom), ALTAR OF OBLIVION pratique un Heavy Metal beaucoup plus simple dans ses structures que son illustre compatriote et le tempo global est nettement plus lent, justifiant par contre les références au monde du Doom Metal à la CANDLEMASS. Surtout, ALTAR OF OBLIVION ne possède pas dans ses rangs de chanteur aussi versatile et particulier que King Diamond. Le détenteur du micro Mik MENTOR évolue dans un registre clair, très modulé et mélodique, avec des tendances lyriques fréquentes ; un certain manque de puissance limite toutefois les résultats dans ce dernier domaine.

S’il est un domaine où ALTAR OF OBLIVION se distingue, c’est bien celui des guitares solo aboslument lumineuses. Leurs interventions certes techniques mais toujours totalement mélodiques et pleines de feeling constituent l’atout majeur du groupe. De même qu’il est plus qu’agréable de se laisser porter des les compositions longues, se déroulant majestueusement sur un tempo lent ou médium qui peut susciter l’intérêt des fans du Doom. Cependant, ALTAR OF OBLIVION ne développe pas un son suffisamment écrasant pour verser dans la catégorie Doom.

Au total, Grand Gesture Of Defiance est un album encore imparfait mais qui dégage un charme certain.
Alain
Date de publication : mercredi 14 novembre 2012