18 / 20
07/12/12
The moment you realize you’re going to fall
BLACK LIGHT BURNS
 
Guitariste de LIMP BIZKIT, Wes BORLAND prend en 2005 les rênes d’un nouveau combo, BLACK LIGHT BURNS. A vrai dire, ce groupe californien s’apparente davantage à un projet solo : tout d’abord, aucun des musiciens crédités sur son premier album Cruel Melody (2007) n’a participé au dernier-né, The Moment You Realize You’re Going To Fall. Ensuite, le leader incontesté réalise le tour de force de chanter, jouer de tous les instruments et produire ce nouveau LP. S’il laisse intervenir d’autres artistes, leur rôle semble secondaire, John Nicholas ANNIS étant par exemple chargé des « guitares additionnelles ». Seule Anna CARLISE - Madame Wes BORLAND - reçoit l’honneur d’assurer des parties vocales, celles de Burn The World.

Au sein de BLACK LIGHT BURNS, Wes BORLAND entend se détacher du registre Neo Metal auquel sa carrière l’associe inévitablement. The Moment You Realize You’re Going To Fall offre ainsi une entrée en matière résolument Stoner. Le dévastateur How To Look Naked constitue un véritable hommage à l’un des mètres-étalons du genre, QUEENS OF THE STONE AGE ; on peut tout aussi bien citer I Want You To, eu égard au style de chant adopté. Par ailleurs, sur We Light Up, le groupe distille un Hard Rock endiablé, d’ascendant Punk.

Alors qu’on croit avoir découvert, au cours de ces trois premiers titres, le visage musical de BORLAND et ses acolytes, l’essentiel de l’album présente un feeling radicalement différent. Si l’inspiration Stoner revient sporadiquement (Splayed), elle s’efface devant des influences psychédéliques très marquées. Celles-ci apparaissent assez discrètement sur The Colour Escape, où elles s’accompagnent d’effluves extrême-orientaux. Le mouvement s’amplifie au travers du riff éthéré de Bakelite, pour culminer avec le morceau titre, final du LP. Indiscutablement, BLACK LIGHT BURNS excelle dans cet univers, composant des titres dont l’auditeur s’imprègne aisément : en la matière, Burn The World, bénéficiant de saisissantes parties de violon, se révèle exemplaire.

Enfin, The Moment You Realize You’re Going To Fall propose de nombreuses incursions dans le Metal industriel. Ainsi, sur Tiger By The Tail, Wes BORLAND murmure ses couplets à la manière de Trent REZNOR, autre célèbre animateur d’un one-man band ; on ne s’étonnera donc guère de découvrir son nom à la rubrique remerciements du digipack. Le chant hanté qui prévaut sur Scream Hallelujah ou la basse rampante de Your Head Will Be Rotting On A Spike concourent à un résultat similaire. S’ils paraissent plus difficiles à appréhender, ces morceaux parviennent à nous séduire. De manière générale, un si long album (65 minutes) ne sera apprécié à sa juste valeur qu’après de multiples écoutes. Pour poursuivre la comparaison, The Downward Spiral (NINE INCH NAILS), quoique hermétique au premier abord, est rapidement devenu un classique. C’est tout le mal que l’on souhaite à ce superbe disque, qui révèle Wes BORLAND comme un artiste complet, doté notamment d’une palette vocale plutôt large.

BLACK LIGHT BURNS :

Wes BORLAND - Vocals, All Instruments
Anna CARLISE - Vocals
John Nicholas ANNIS - Additional Guitars
Marshall KILPATRIC - Drums
Jana Lou ANNIS - Violin

BLACK LIGHT BURNS live :

Wes BORLAND - Vocals, Guitar
John Nicholas ANNISGuitar
Dennis SANDERS JrBass
Joe LETZDrums
Chouman
Date de publication : vendredi 7 décembre 2012