Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BLOWSIGHT - Shed evil

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
5titre(s) - 20minute(s)

Site(s) Internet : 
BLOWSIGHT WEBSITE
BLOWSIGHT REVERBNATION
FASTBALL MUSIC WEBSITE

Label(s) :
Fastball Music
 (16/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 03/02/13
Dialogue pop/thrash !
Même s’il s’agit d’un EP, Shed Evil, paru en 2011, ne constitue pas le premier enregistrement de ses auteurs, les Suédois de BLOWSIGHT. Par ce moyen, ils entendent au contraire confirmer un début de carrière prometteur. Leurs deux albums antérieurs ont en effet fait l’objet d’excellentes critiques, en particulier Destination Terrorville (2009), qui leur a valu d’être désigné « groupe du mois » par le magazine allemand Metal Hammer.

Shed Evil ne tarde pas à dévoiler un modèle, fondé sur la succession de deux colorations nettement distinctes. Après une intro aux aspects symphoniques, Magic Eight Ball s’engage dans un Hard Rock efficace. Celui-ci s’efface lorsque surviennent des refrains calibrés pour la radio, presque Pop. Dans ce contexte, l’évocation de thèmes légers - « I fell in love from the start », proclame As Wicked As They Come – ne surprendra personne ! Cette recette apparaît séduisante, comme le prouve également The Sun Behind The Rain : on apprécie particulièrement ses couplets marqués par le Rock alternatif, où le chant de Nick RED peut rappeler Chad KROEGER (NICKELBACK).

Outre ces registres policés, BLOWSIGHT explore parfois d’autres territoires, résolument Heavy. Les guitares se parent d’atours caractéristiques du genre, tels que les harmoniques présentes dans l’outro de Live Die Surrender. Quant aux solos, ils se font fluides (The Girl And The Rifle) ou illustrent la virtuosité de leur interprète (Live Die Surrender). Enfin, il convient de souligner un procédé déroutant. Sur certaines plages, notamment As Wicked As They Come, des chœurs fortement teintés de… Thrash créent un dialogue avec le délicat chant principal. Fort bien pourvue sur le plan vocal (chacun des acolytes de Nick RED se distingue derrière un micro), la formation de Stockholm obtient ainsi un résultat assez convaincant. Diversité semble donc être le maître-mot de ce Shed Evil, dont le successeur Life & Death, paru en 2012, sera distribué jusqu’en Amérique du Nord via un contrat avec le label Eclipse Records.

Line-up :

Nick RED : Chant / guitare
Seb : Guitare / chant
Mao : Basse / chant
Fabz : Batterie / chant
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TRACER
Water for thirsty dogs
LOUDNESS
Rise to glory
ASHES 2 ASHES
Th3ories
DRENALIZE
Destination everywhere
STRYPER
Second coming
Chroniques du même auteur
BLOWSIGHT
Life & death
ANTAGONIST ZERO
Nighttime harmony ep
LED ZEPPELIN
Led zeppelin 2
GROSS GROLLAND
What doesn’t kill me makes a big mistake
BANGALORE CHOIR
Metaphor
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente