19 / 20
14/02/13
Shock to the system
WALL OF SILENCE
 
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou redécouvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.) ...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


Il y a des albums, comme ce Shock To The System de WALL OF SILENCE, qui vieillissent bien et apportent à chaque nouvelle écoute un plaisir garanti !
Et des écoutes, il y en a eu depuis 1992 dans mon lecteur.
La force de cet opus est incontestablement le triptyque gagnant pour réussir un album, à savoir d'excellents musiciens, des compositions mélodiques, rythmées et inspirées et d'une production digne de ce nom.
Côté musiciens, WALL OF SILENCE possédait un super chanteur en la personne de Brian MALONE, voix puissante pouvant grimper dans les aigus, typique pour ce genre de Hard-Rock mélodique.
Accompagné de Jim HUFF aux guitares, Stuart ZALTZ aux claviers (discrets), de Scott LUCAS aux fûts et de Tim HARRINGTON à la basse.
Ce quintet, épaulé par Matthew GERRARD à la basse en studio et par Sasha Red SKY, Mike SHOTTEN et AL VAN WART aux choeurs a eu la chance de croiser un certain Mike SLAMER dont la qualité du travail n'est plus à démontrer.
Il coécrit d'ailleurs 4 des meilleurs titres de l'album, mixe et produit divinement ce magnifique opus.
Nous devons à Mike SLAMER quelques riffs et chefs-d'oeuvre du Hard-Rock mélodique, récemment avec Terry BROCK (Diamond Blue 2010), son dernier album solo, Nowhere Land de 2008 ou encore Raging Fire (2010) de SEVENTH KEY avec l'ex KANSAS Billy GREER.
Avec Steve WALSH (membre aussi de KANSAS), Mike a marqué l'histoire du Rock avec STREETS dans les années 80.
Mike a aussi magnifié entre autre les deux albums de STEELHOUSE LANE et fut de l'aventure CITY BOY !
Bref, cet auteur, compositeur, producteur, guitariste, claviériste fait partie de la crème de ce (Hard) Rock mélodique !
Il a cette capacité, à l'instar d'un Desmond CHILD d'avoir "sa patte" et faire sonner des choeurs entrainant et entêtant !
Sur les coécritures, nous retrouvons Addicted dans sa première version car ce titre figure aussi sur le Metallic Blue de STEELHOUSE LANE sorti 1998.
Il y a ce superbe Shock To The System, titre d'ouverture imparable.
La ballade It's Only Love est un pur chef-d'oeuvre !
Quant à Nobody's Hero et ses 6 minutes, il nous emmène, avec rebondissement au firmament de ce style mélodique !
Les autres 6 compositions sont aussi toutes excellentes, un léger moins bien peut-être sur le plus conventionnel Prove Your Love mais bon, c'est histoire de "chipoter" un peu !
Bref, plus de 20 ans après, ce Shock To The System, ultime opus de ce groupe canadien reste et restera un "Must Have" pour tous les fans de Hard-Rock mélodique dont je suis !
Dommage que ce joyaux n'ait connu de suite...
Merci en tout cas à tout ce beau monde d'avoir offert une telle offrande !

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
Rémifm
Date de publication : jeudi 14 février 2013