16 / 20
27/04/13
Le grand retour - live 2012
LE BAL DES ENRAGES
 
Lorsque je l’avais rencontré en 2010 à côté d’Orléans lors d’un concert célébrant les 20 ans d'existence de LOFOFORA, Reuno m’avait fait part de ce projet fou intitulé LE BAL DES ENRAGES : une tournée réunissant des groupes d’horizons variés dont les musiciens se mélangeraient sur scène afin de taper le bœuf sur des reprises de groupes tout aussi diversifiés. Et faire en sorte que les groupes initiaux ne se retrouvent jamais tous réunis… Imaginez ce que peut donner la conjonction des plus "métalleux" (LOUDBLAST, BLACK BOMB A) avec des formations cultes de la scène alternative française (LOFOFORA, PARABELLUM) ou plus punk (TAGADA JONES, PUNISH YOURSELF) investissant les scènes de salles de moyenne capacité à travers la France entière. Imaginez le bordel organisationnel des déplacements, hébergements, abreuvement de près d’une trentaine d’adultes immatures, de grands gamins potaches qui viennent s’éclater pendant près de trois heures avec un public particulièrement réceptif.

At(h)ome nous propose de vivre (ou revivre) ces moments intenses au travers d’un CD doublé d’un DVD richement illustré : la première partie est un film retraçant les différentes étapes de cette belle aventure d’une dizaine de dates (passant par Brest, Caen, Lyon, St Brieuc, Paris…), bien que cette histoire ait démarré il y a trois ans. Filmé de manière a être aussi proche du public et de la scène que possible – et, surtout, filmé avec beaucoup de cœur, le Bal se passe aussi bien sur scène que backstage où l’on découvre la recette du canard fourré à la chaussette du chef étoilé Reuno, la barbe magique de Schultz (PARABELLUM) qui, magie du montage, annonce l’avoir fait couper chez le coiffeur après qu’on l’ait confondu avec… Georges MOUSTAKI ( !), que l’on retrouve longue, puis courte à nouveau… Où l’on voit des musiciens qui, malgré la panne du bus, restent affamés et dévalisent la station service de l’autoroute dans une joyeuse ambiance (ne pas rater le régime conseillé par Bubu !), ou, plus fins, s’enfilent quelques douzaines d’huitres dans le bus. Où l’on retrouve ledit Bubu et Reuno dansant sur Staying Alive (BEE GEES)… Où l’on voit les batteurs s’échauffer, les techniciens préparer les effets de scène… Ces moments étant accompagnés des différentes jams live, avec des reprises de Fire (Jimi HENDRIX), Nice Boys Don’t Play Rock’n’Roll (ROSE TATTOO), Killing In The Name Of (RAGE AGAINST THE MACHINE), Refuse Resist (SEPULTURA), Enter Sandman (METALLICA), Feuer Frei (RAMMSTEIN), Bad Reputation (Joan JETT) ou encore Antisocial (TRUST), parmi une trentaine de morceaux piochés dans tous les style extrêmes et rebelles, toujours interprétés dans cet esprit de fête joyeusement anarchique. Ce film est un long document de près de deux heures, complété par la seconde partie – les concerts – qui nous montre simplement les différents morceaux joués en live. Etonnamment, on a ici accès à un menu chapitré, ce qui n’est pas le cas sur la partie « Film » de ce DVD que les amateurs sauront vraiment apprécier, tout autant que le CD live de plus d'une heure, témoignage de cette tournée.

Des projets de cette ampleur, aussi ambitieux et réussis, sont suffisamment rares pour que l’on soutienne l’initiative. Alors, deux choses : faites vous plaisir en vous procurant ce CD/DVD, d’une part, et, pour ceux qui seront à Clisson, allez soutenir nos joyeux hurluberlus sur la Warzone du Hellfest le dimanche 23 juin 2013. Une formation certes de taille réduite, mais l’esprit, on le sait, sera bien présent !
metalmp
Date de publication : samedi 27 avril 2013