19 / 20
16/07/13
When the mirror cracks
Q5
 
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou redécouvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.) ...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


Tous les guitaristes de la planète musique connaissent, j'en prends le pari, M. Floyd ROSE !
Guitariste émérite américain des années 70', il invente en cette fin de décennie le fameux "Floyd Rose Locking Tremolo System" !
Avec C.O.R.E. ou encore TKO, il se forge une solide réputation et en 1983 fonde avec certains musiciens de ses formations Q5, dont le premier opus Steel The Light, sorti en 1984, offre au groupe d'excellentes critiques (justifiées à mon sens !) et de belles ventes !
L'équipe Q5, Jonathan K au chant, Evan SHEELEY à la basse, aux claviers, aux séquences, Gary THOMPSON à la batterie, aux percussions et à la programmation, Rick PIERCE aux guitares accompagnent M. Floyd ROSE pour un choix artistique radicalement orienté vers une musique plus commerciale pour ce When The Mirror Cracks !
Ainsi, les claviers et les mélodies sirupeuses à souhait enveloppent un Hard-Rock très orienté vers l'étiquette FM que nous collons à cette musique en France !
When The Mirror Cracks enchaîne une collection de hits aux mélodies subtiles sans oublier de faire rugir les guitares, comme notamment sur l'excellent solo de Let Go !
La ballade Never Gonna Love Again est un des joyaux du Hard-Rock, le mid-tempo, Livin' On The Bordeline, premier et seul single un des meilleurs hits du style de ces années !
Et Let Go, plus puissant termine l'album magnifiquement !
C'est un tournant dans la carrière du groupe qui ne permet malheureusement pas à Q5 la reconnaissance méritée car, les fans de Steel The Light ne s'y retrouvent pas et, curieusement, l'album ne sort qu'en 1988 aux Etats-Unis, soit 2 ans trop tard par rapport au style pratiqué...
En effet, les claviers commencent à ne plus plaire à la majorité des fans de ce style, GUNS N' ROSES, entre autres, ayant ramené tout le monde à la raison !
Je pense que sorti aux USA en 1986, ce When The Mirror Cracks aurait connu meilleur sort !
Il n'empêche qu'il reste, pour les fans dont je suis, de Hard-Rock mélodique à claviers un véritable chef-d'oeuvre !
Enregistré au studio de M. Floyd ROSE et ultra produit par ses soins, cet opus reste un de mes préférés de ces années dorées pour le Hard-Rock mélodique !
Je pense aussi que la superbe voix de Jonathan K est plus qu'une valeur ajoutée au groupe et à cet opus !
Notez que le label High Voltage a proposé l'album en cd en 2000 avec un titre bonus Freedom pas indispensable à mon avis !
When The Mirror Cracks est une des perles de 1986, avec, excusez du peu et sortis cette année là : EUROPE (The Final Countdown), BON JOVI (Slippery When Wet), TREAT (The Pleasure Principle), FM (Indiscreet), MAGNUM (Vigilante), CINDERELLA (Night Songs), STONE FURY (Let Them Talk), JOURNEY (Raised On Radio),
TOTO (Fahrenheit), KANSAS (Power), STRYPER (To Hell With The Devil), QUIET RIOT(III), ACCEPT (Russian Roulette), SURVIVOR (When Secounds Count), BOSTON (Third Stage), BRIGHTON ROCK (Young Wild And Free), PRESENCE (Rock Your Life)...

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
Rémifm
Date de publication : mardi 16 juillet 2013