15 / 20
04/10/13
The wrong side of heaven
FIVE FINGER DEATH PUNCH
 
Pas forcément amateur de ce genre qu'on appelle Metalcore, je découvre les Américains de FIVE FINGER DEATH PUNCH avec leur quatrième album, The Wrong Side Of Heaven, première partie d'un diptyique dont le second volet arrive bientôt.

D'emblée, la lecture des titres montre un intérêt certains pour les duos, et pas avec n'importe qui. Lorsque le Metal God himself - Rob HALFORD (JUDAS PRIEST) - décide d'apporter son soutien vocal, ce ne peut être que le signe d'une grande confiance en la musique de ses poulains. La détermination musicale de FFDP ne pouvait qu'attirer Max CAVALERA (SOULFLY sur la evrsion bonus de I.M. Sin) tout autant que Jamey JASTA (HATEBREED) ou la conseur du genre, Maria BRINK (la plantureuse et déjantée vocaliste de IN THIS MOMENT). Plus surprenante, mais en parfaite cohérence avec la variété musicale développée par le groupe, est la participation du rapper Tech N9ne.

Puis la claque: FIVE FINGER DEATH PUNCH vise les tripes. Dès Lift Me Up, un véritable mur du son se dresse face à l'auditeur jusqu'au refrain, plus pop et chantant, et l'arrivée, sur le second couplet du magique Rob HALFORD. Rien à dire, c'est carré, mémorisable et bigrement efficace. Une entrée en matière prometteuse que confirment les morceaux suivants dans une déflagration sonore controlée.

Ivan MOODY varie son chant, passant de la rage hurlée et gutturale à un timbre plus doux et accessible sur l'ensemble des titres, débitant ses paroles à un rythme effréné (sur l'explosif You) ou parlé (Diary Of A Deadman, dernier morceau, dispensable sur lequel l'ennui me gagne). La rythmique en béton (Watch You Bleed, Burn MF, I.M Sin parmi d'autres) ne fait de pause que sur les deux balades (le très philosophique The Wrong Side Of Heaven And The Righteous Side Of Hell - sur lequel Dieu est une déesse affolée devant le spectacle terrestre tandis que le Diable - bien masculin, lui - clame n'y être pour rien - et le moins réussi M.I.N.E (End This Way)).

FIVE FINGER DEATH PUNCH propose un album qui explore suffisament d'horizons metalliques pour attirer toute sorte d'amateurs du genre. Mais en ratissant aussi large, il peut être difficile d'adhérer à l'ensemble de l'album, certains seront sans doute rebutés par certains titres et attirés par d'autres. Si la première moitié de ce The Wrong Side Of Heaven m'emballe, la seconde partie me lasse quelque peu. N'empêche, chacun peut y trouver son compte et son plaisir. Alors foncez, et profitez en!

metalmp
Date de publication : vendredi 4 octobre 2013