17 / 20
24/11/13
Là où les maux nous laissent
VAGINA
 
Là Où Les Maux Nous Laissent vient raviver la flamme qu'avait allumé VAGINA en 2011 avec le bruyant et agité Made In Silence, premier album remarqué entre autre du côté de la scène Rock allemande. Gaby (basse / chant), Adrien (guitare / chant) et Victor (batterie), trio originaire de la région Midi-Pyrénées, poursuivent donc leur route artistique sur l'asphalte d'un Power Rock plus ou moins alternatif, mélodique et quelque peu plus sombre que Made In Silence me semble-t'il.

Maintenant l'énergie et la verve d'un Rock où s'incrustent un piano, des sons de claviers / Electro. (Là Où Les Maux Nous Laissent) et des bruitages, les 12 compositions (chansons) de Là Où Les Maux Nous Laissent se font moins "exubérantes" que celles entendues sur Made In Silence. Mais tout en gardant cette lueur de folie maîtrisée qui fait ici tout le charme de la musique de VAGINA. Tressés autour d'une basse toujours aussi tendue et grondante, d'une batterie plus apaisée et d'une guitare électrique aux soli harmonieux, parfois acoustique (Excusés), ces 12 titres laissent l'impression d'une plus profonde homogénéité, laissant derrière eux le superflu pour ne garder que l'essentiel : intensité et mélodies. Le registre vocal s'est lui aussi assagi, oubliant cette excentricité, renforçant ce sentiment de "recentrage" vers plus de simplicité, de naturel. Mélodiques donc (L'Email Blanc, Leviathan, Soyons Des Ombres), plus sereines / mid tempo (Saint Drome, Oxygène) ou rythmées (Le Délicat Son De Leurs Cris, Evolution), ces nouvelles compositions nous ramènent alors irrésistiblement et de façon incontournable vers le Rock d'un NOIR DESIR (Le Délicat Son De Leurs Cris, A Votre Avis, Exolune...). Les textes sont de nouveau en français, toujours aussi engagés et revendicateurs, modelés par un vocabulaire tout à fait personnel (Exolune). La description fleurie, par exemple, de Ambroisie, a de quoi faire se gratter plus d'un botaniste averti !
Le même soin a été apporté à l'artwork par Benoît LACOU (dans le même style "animation" que la pochette de Made In Silence de Thomas DEBITUS), original, laissant fuir un ptéranodon / flamant rose sur une chaise roulante !

Fort d'une personnalité et d'un engagement sincères, solidement entouré, nous pouvons que souhaiter à VAGINA, comme précédemment avec leur 1er album, une reconnaissance et une réussite artistique amplement méritées, et non pas seulement outre-Rhin cette fois-ci.
Ben
Date de publication : dimanche 24 novembre 2013