Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ROYAL HUNT - A life to die for

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  CD - Année : 2013
Provenance du disque : Acheté
7titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
ROYAL HUNT WEBSITE
ROYAL HUNT MYSPACE 

Label(s) :
Frontiers Records
 (18/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 20/11/13
L'album qui aurait pu sortir après paradox ?
Les Chasseurs Royaux sont de retour en cette fin novembre 2013 avec un tout nouvel album intitulé A Life To Die For !
Autour du mentor, claviériste, auteur, compositeur, interprète et producteur (et mixage) Andre ANDERSEN, nous retrouvons la fine équipe du précédent et excellent Show Me How To Live !
Dc COOPER au chant, toujours aussi rayonnant nous donne une nouvelle leçon de ses capacités vocales toujours aussi impressionnantes...
A la batterie, l'incroyable Allan SORENSEN, aussi à l'aise des pieds que des mains !
Andreas PASSMARK est reconduit à la basse et Jonas LARSEN à la guitare.

Ce n'est pas une habitude pour moi mais je vous propose un "titre par titre", le nombre de 7 me le permettant...
Vous imaginez que 7 compositions pour 45 minutes de musiques au total impliquent donc des durées de chansons assez longues...

Passer une longue introduction que n'aurait pas renié TEN ou bandes originales de films fantastiques, je suis happé et prêt à entendre une déferlante mélodique comme les aime ROYAL HUNT...
Gagné ! Ce Hell Comes Down From Heaven démarre en mélodies guitares et claviers très symphoniques et c'est tout logiquement que Dc COOPER vient illuminer ce titre...
Voilà ce que j'aime chez ROYAL HUNT, l'inspiration est au rendez-vous....
Le thème principal revient avant un nouveau couplet et enfin un refrain magnifique comme je les aime...
En revanche, première constatation, le chant et les choeurs auraient mérité d'être mixé plus en avant...
Cette remarque est valable pour l'ensemble de l'album...
André à semble-t-il connu quelques difficultés dans son mixage comme nous le verrons plus loin...
Rien de dramatique rassurez-vous mais mon oreille fine devient de plus en plus exigente...
En tout cas, Hell Comes Down To Heaven est un chef d'oeuvre du groupe !
Le solo de guitare est fort bien amené, les différents sons choisis s'harmonisent bien, le titre rebondit et présente un petit côté progressif délectable...
9 minutes 19 de pur bonheur pour un bon 19/20 !!!

Démarre ensuite A Bullet's Tale et un chant féminin débarque de je ne sais où un peu bizarrement et est mixé très en avant... Etrange...
Arrive ensuite une rythmique bizarre avec semble-t-il de la programmation par dessus...
Complètement raté pour moi, ce démarrage de chanson est une douche froide compte tenu des hautes qualités du début de l'album...
Le refrain répare ce démarrage vraiment étrange mais ce drôle de son de rythmique revient...
Bref, ce titre est vraiment incompréhensible pour moi et je n'aime pas...
Et que dire du solo de guitare très technique, sans feeling et au son bien démodé, genre pédale des années 80 ! Dur !
6 minutes vraiment bancal...et un 8/20 !
Je n'ai pas le nom de la chanteuse mais souligne son excellent travail !

Heureusement Running Out Of Tears retrouve des chemins moins tortueux...
C'est un titre plus léger qui nous ramène sur les terres des premières années du groupe.
Très agréable, symphonique, c'est un titre très FM.
Je trouve la voix mixée trop en retrait mais ainsi en est-il sur cet opus...
En revanche, Dc COOPER est vraiment extraordinaire !!!
Le solo de guitare est bien plus intéressant même si j'aurai apprécié un son plus chaud...
Sans être ce que ROYAL HUNT a proposé de meilleur, c'est un bon titre ! (5'38 et un bon 14/20)

L'introduction de One Minute Left To Live nous ramène au fantastique Paradox et présage d'un superbe titre de ROYAL HUNT !
Gagné, nous sommes sur la lignée du Hell Comes Down From Heaven !
La basse, toujours bien ronde se fait apprécier...
Du rythme, de la mélodie, solo de guitare superbe, refrain accrocheur, ROYAL HUNT est au sommet de sa création pour 5'45 intenses ! (18/20)

Quand Sign Of Yesterday démarre, je m'attends à une ballade !
Raté, après un son de claviers un peu bizarre qui traverse la stéréo, démarre un titre dans la même lignée des débuts du groupe et surtout Paradox !
Superbe refrain, rythmique entraînante !
Encore du tout bon même si j'aurai enlevé ce petit son de clavier qui se ballade par moment je ne sais pas bien pourquoi ?
L'assemblage guitare / claviers est du meilleur effet !
Le solo de guitare glisse bien...
Les fans de ROYAL HUNT époque 90 et Dc COOPER et Paradox retrouverons les délices et autres saveurs de ce temps béni ! (5'57 et un bon 18/20)

Déboule ensuite le hit de l'album, le chef d'oeuvre absolu Won't Trust, Won't Fear, Won't Beg !
Avec le premier titre, ils justifient à eux seul l'achat de cet opus !
Dantesque, il y a tout du meilleur ROYAL HUNT, époque Paradox avec un côté classique voire épique fantastique !!!
Et quel refrain puissant !
Quand ROYAL HUNT allie le feu et la glace, la douceur et la nervosité de cette manière, je n'ai qu'un mot : Respect !!! (5'04 pour un 20/20)

A Life To Die For propose à nouveau le ROYAL HUNT de l'époque Paradox et hormis un son de clavier un peu étrange (genre klaxon d'une 2 CV enrouée) et épisodique sur l'introduction, la suite est un festin !
Le refrain est superbe et je me rends compte à cet instant que les choeurs féminins ne sont pas vraiment à l'honneur sur cet opus !!! (8'37 et un 18/20)

Voilà, pour résumer, je dirai qu'à part quelques sons de claviers un peu étranges (toujours épisodiques), quelques sons de guitare qui aurait mérité plus de chaleur à mon ouïe, un titre que j'apprécie moins et un autre dans la simple bonne moyenne de la longue "cdthèque" de ROYAL HUNT, un chant qui aurait mérité d'être mixé un petit peu plus en avant, je trouve cet album plutôt dans le haut du panier des déjà 12 albums studio du groupe.
Nous n'atteignons pas la perfection du Paradox (c'est mon avis) mais la côtoyons à de nombreuses reprises.
La production est excellente, ce qui m'amène à déposer un 18/20 tout à fait flatteur et juste à mon oreille car au fil des écoutes, les petites distorsions citées plus haut des premières écoutes finissent par s'estomper au fur et à mesure de "replay" de plus en plus délectables !

Un album qui ravira de nombreux sapins...
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DGM
The passage
FORGOTTEN SUNS
Revelations
NEAL MORSE
So many roads - live
AIRBAG
All rights removed
SOUND OF CONTACT
Dimensionaut
Chroniques du même auteur
MISS BEHAVIOUR
Double agent
CRAZY LIXX
Crazy lixx
SIXX:AM
Prayers for the blessed vol.2
THE ONE
Peace & rock'n' roll
TREAT
Ghost of graceland
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente