16 / 20
24/11/13
Chronoform
IN MYST
 
IN MYST, né en 2008 et originaire de la Somme, est formé par le chanteur / batteur Florian VASSEUR (chanteur de DARYA de 2001 à 2007), des guitaristes Camille VASSEUR et Antoine QUENARD (officiant aussi au chant) et du bassiste Gauthier BRUNEL, tous trois issus de la formation NADRAK (2004 à 2008). Après une première démo en 2009, The Earth Was Alive, IN MYST nous livre Chronoform, son premier album autoproduit, enregistré, mixé et masterisé de belle manière par Gregory POINTEL au Nowhere Studio.

Charpentées autour de contrastes sonores alternant des plages énergiques, rageuses voire un brin violentes, marquées par un chant furieux, maîtrisé, typé Hardcore / Death et des plages calmes et délicates au chant clair, les 9 compositions de Chronoform oscillent entre un Metal puissant, parfois lourd et sombre (Colossus, introduit de façon raffiné par At The East Of The Road) et un Metal Progressif fluide (In The Early Fall, Up To The Sky...). Les mélodies sont fortes, travaillées, à l'image de l'écriture et de la technique irréprochable développées tout au long de ces 45 minutes. Si le groupe cite comme principales influences OPETH (terriblement vrai), A PERFECT CIRCLE (en moins clinique), le STRAPPING YOUNG LAD de Devin TOWNSEND et TOOL (la pulsion colérique), PINK FLOYD et CAMEL (Hum.. Les passages plus ou moins aériens du superbe titre esthétique instrumental Dawn Walk et sa mélodie débutante aux airs arabisants, mais aussi le final de Seven (Billion)), je pense aussi à ANATHEMA lorsque le chant clair, aux frontières d'une Pop harmonieuse, s'enlace à la guitare acoustique et à la rythmique plus feutrée (History (Of Violence), The Plan) ou bien sur la partie Metal /chant clair de Seven (Billion). Quelques plans ici ou là sont à rapprocher de DREAM THEATER (History (Of Violence)). Fall Of The Vanguard et son tic tac est une courte introduction, appui temporel au titre de l'album.

Si pour ma part j'avoue avoir une préférence pour les passages habillés d'un chant clair (les moins nombreux hélas), il n'en reste pas moins que la teneur virile et solide de Chronoform est menée d'une main de maîtres par ces 4 musiciens, ne sacrifiant à aucun moment l'expression mélodique et l'homogénéité de l'oeuvre aux débordements furieux et complexes que ce style de musique aurait pu engendrer. A découvrir, assurément !
Ben
Date de publication : dimanche 24 novembre 2013