Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DOWN - Down 4 part 2

Style : Metal
Support :  CD - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 37minute(s)

Site(s) Internet : 
DOWN WEBSITE
DOWN MYSPACE 

Label(s) :
Roadrunner Records
 (16/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 30/05/14
Volume sabbathien !
A l’heure du format numérique, DOWN a choisi le format EP, plus court, moins coûteux pour les fans et une sortie discographique plus fréquente. Par ses présences scéniques régulières, le gang de La Nouvelle Orléans occupe ainsi presque constamment le paysage métallique actuel. Avec une pochette dans la même lignée, il reste fidèle à son style unique, amalgame réussi de heavy, rock, sudiste, metal, doom, sludge.

Malgré le départ de l’un des ses guitaristes et fondateurs Kirk WINDSTEIN , qui a décidé de se consacrer à son groupe de toujours, CROWBAR, la qualité de la musique de DOWN n’a pas été impacté. Je trouve même cet EP supérieur au volume 1, plus varié et plus inspiré.

Steeple constitue un bon premier titre : une intro pesante avant de bonnes accélérations qui accrochent l’auditeur. Phil ANSELMO assure toujours au chant grace à une grande palette allant du hurlé au susurré en passant par des sonorités metal plus classiques et toujours beaucoup de groove.

We Knew Him Well… Le single ou toute la lourdeur du metal de DOWN, répétitif mais prenant. Des parties de batterie excellentes, des guitares chaudes comme la braise exaltant une couleur sudiste prononcée. Un morceau bien construit.

Hogshead/Dogshead part dans un chemin plus tortueux, moins immédiat. Les guitares doubles occupent ici une place dominante, un gros refrain crié par Phil.

Dès les premières secondes, Conjure me plonge dans un univers BLACK SABBATH : ambiance rétro et psyché garantie, Phil se rapproche d’un Ozzy dans sa façon de chanter. A noter un pont énergique qui arrive au meilleur moment, superbe !

Sufferer’s Years se veut plus aéré. Facile d’accès, il manque peut être d’un peu d’originalité…

Par un volume montant creshendo, Bacchanalia commence comme un vieux titre des seventies. Gros travail sur les guitares, la batterie suit un rythme spécial, l’ensemble fonctionne bien.

Sur son 4.2 disponible à nouveau dans un beau digipack, DOWN se montre donc plutôt inspiré.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BLACK LIGHT BURNS
The moment you realize you’re going to fall
LEÏTUSS
141a2
X SYNDICATE
Dead or alive
ARAKAIN
Black jack
HELLYEAH
Band of brothers
Chroniques du même auteur
NIGHT RANGER
High road
SATYRICON
Satyricon
DRIVER
Countdown
DEF LEPPARD
Viva ! hysteria
PLAYER
Too many reasons
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente