Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
LUCIFER'S FALL - Lucifer's fall

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du groupe
7titre(s) - 43minute(s)

Site(s) Internet : 
LUCIFER'S FALL FACEBOOK

Label(s) :
Auto Production
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 13/09/14
Ascension satanique
LUCIFER'S FALL est un duo australien qui se dédie totalement au Doom Metal classique. Pas vraiment étonnant quand on apprend que, derrière le pseudonyme de Deceiver (en charge du chant, des guitares et de la basse), se cache en fait Phil HOWLETT, déjà à l’œuvre au sein d'une autre formation Doom de fort bonne qualité, ROTE MARE. Nous laisserons de côté les raisons pour lesquelles le sieur dédouble sa pratique du Doom pour nous concentrer sur ce premier album autoproduit.

On sent très nettement que l'écriture de base est influencée par le Heavy Metal classique des années 80 (riffs nettement dessinés, solos de guitare mélodiques, lignes de chant bien nettes). Seulement, cet héritage Heavy Metal est passé au tamis Doom : tempo lent (à l'exception du plus virulent The Summoning), rythmiques écrasantes. La fusion est parfaite, pouvant réunir les aficionados de CANDLEMASS, SOLITUDE AETURNUS et de MERCYFUL FATE. Comme cette dernière formation, LUCIFER'S FALL affectionne les compositions articulées autour de séquences imbriquées les unes dans les autres. Avec les deux premières références, LUCIFER'S FALL possède en commun un sens certain de l'obscurité (le désespoir palpable du rampant The Suffering Wizard) et du lyrisme (le long et hypnotique Sinners Fate). Certes, le chant de HOWLETT n'est pas le plus puissant ni le plus acrobatique mais son timbre un peu rauque et son phrasé agonisant font leur effet.

Seul bémol : bien que claire, la production est un peu rêche et manque parfois de puissance, rognant légèrement l'ampleur de l'ensemble. Sinon, cette première autoproduction confirme le talent de Phil HOWLETT, déjà plus que flagrant dans ROTE MARE.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DEATH ROW
Alive in death
RETURN FROM THE GRAVE
Gates of nowhere
LONELY KAMEL
Dust devil
ISOLE
Silent ruins
UNSILENCE
Under a torn sky
Chroniques du même auteur
TOMMY STEWART'S DYERWULF
Tommy stewart's dyerwulf
VOICES OF DESTINY
From the ashes
SINISTER REALM
Sinister realm
ADMIRAL SIR CLOUDESLEY SHOVELL
Don’t hear it... fear it !
MASTER MASSIVE
The pendulum
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente