19 / 20
22/12/14
Danger
DANGER
 
En cette fin d’année, un autre groupe suédois pointe ses riffs mélodiques et son enthousiasme communicatif, dans une veine glam avec un allant clairement énergique : c’est DANGER !!! Eh oui, cet album sans titre, le premier du groupe, en tout point remarquable, montre d’emblée un savoir-faire bien scandinave, empli de choeurs, de verve hard rock percutante et sa dizaine de compositions dignes des plus grands. Après la sortie de leur EP First Touch en 2008, DANGER nous offre là tout un chapelet tonitruant de titres fous avec D.C.A Hollywood, Body To Body en ouverture, qui sont certes très classiques mais terriblement fédérateurs. La voix hargneuse, rocailleuse et ô combien prenante du chanteur Rob NASTY va emporter tout sur son passage, durant tout l’album. Les guitares et la batterie rythment à qui mieux mieux une musique festive, faite pour la scène et très directe. Pas de fioritures, c’est franc, massif et terriblement efficace : c’est simple, je me suis surpris à chanter à tue-tête dès le début du disque ! Le titre phare qui est aussi sorti sur youtube, Down With The Devil, est une petite merveille mélodique, au rythme lancinant mais brute de décoffrage et ô combien palpitante. Pas mal de références me tiennent en tête notamment les suédois (encore !) de CRAZY LIXX ou de NAUGHTY BOYS voire les américains de RATT. C’est un disque éclatant de mille feux, percutant à souhait, très facile à écouter, très orienté 80’s et malgré un son un peu brouillon, la production est bien ficelée. Les titres sont tous courts, l’espace musical du groupe est enchanteur, avec de la malice (Rockstar) et un clin d’oeil total aux refrains chers aux 80’s : voilà le résumé de cet opus très bien construit. Les California Red, Midnight Shocker et On The Rocks insufflent une irrésistible envie de taper du pied et les riffs incessants de On The Edge surprennent toujours autant et procurent bien du plaisir. Avec cet album excellent de bout en bout, DANGER s’affiche déjà comme un futur grand du genre et je ne peux que conseiller cette pétite glam sleaze mélodique aux amoureux de musique joyeuse. Un vrai bonheur vraiment !!!

Rob NASTY : chant, basse
Rob PARIS : guitare
Jesse KID : chant, guitare
Mackey GEE : batterie
rebel51
Date de publication : lundi 22 décembre 2014