15 / 20
05/04/15
A war of our own
STREAM OF PASSION
 
Les Hollandais de STREAM OF PASSION nous reviennent avec un quatrième album distribué chez nous par PIAS. Quatre offrandes depuis la naissance du groupe en 2005, c'est moyen quand on veut s'imposer. Pourtant, à un ou deux détails près, la formation batave a tout ce qu'il faut pour percer.

Ce A War Of Our Own est là pour le rappeler avec force et passion : la production irréprochable de Joost Van Den BROEK sublime l'ensemble des compositions superbement interprétées par un sextet au sommet de son art. Les mélodies sont d'une efficacité rare, originales et réfléchies dans les moindres détails. Sauf que... Il est impossible de ne pas évoquer NIGHTWISH ou EVANESCENCE dès le départ. Le Métal Symphonique est un exercice exigeant ! A ses compositeurs de trouver leur propre marque de fabrique ! Malgré l'excellence de l'ensemble, il manque à STREAM OF PASSION cette identité unique.

La voix de Marcela BOVIO, limpide et envoûtante, nous entraîne dans des espaces sonores rarement atteints. Simplement, là aussi, l'anglophone que je suis ne peut que s'emparer du livret pour tenter de comprendre ce qui est chanté. La soprano mexicaine est parfaitement à l'aise sur Delirio, chanté dans sa langue natale, mais elle reste, malgré la beauté incontestable de son chant, la plupart du temps, incompréhensible en anglais. Dommage, vraiment, car si ce "détail" ne gênera pas ou peu le public français, les anglophones risquent de ne pas adhérer.

Reste que, musicalement, STREAM OF PASSION nous propose du grand art, et ça, c'est déjà énorme. A voir en première partie de THE GENTLE STORM au Divan du Monde de Paris le 22 avril prochain.
metalmp
Date de publication : dimanche 5 avril 2015