16 / 20
25/04/15
Scaffolds of the sky
MIRROR QUEEN
 
Fondé par deux ex-KREISOR (un album, Graveyard Of Your Mind en 2003), MIRROR QUEEN est une formation new-yorkaise qui a déjà publié From Earth Below en 2011, qui confirme avec Scaffolds Of The Sky une proposition musicale plus qu'intéressante. La pochette est explicite : MIRROR QUEEN puise une grande partie de son inspiration dans la décennie à la charnière des années 60 et 70, à mi-chemin du Rock psychédélique et du Hard Rock des origines. De surcroît, dans les instants les plus intenses et lourds, MIRROR QUEEN reprend à son compte la concision du Heavy Metal à deux guitares de la fin des années 70, début des 80's.

Au fil de cet album subtil et fascinant, vous rencontrerez un Quarantined lourd comme du ALICE IN CHAINS, le long Strangers In Our Own Time (pesant et menaçant comme du BLACK SABBATH des origines, avec un je ne sais quoi de chancelant qui évoque les DOORS). Il y aura aussi Vagabondage et son superbe solo bluesy, At The Borderline On The Edge Of Time et son groove lourd, Dark Ships Arrived qui débute à la manière éthérée et vénéneuse du Strange World d'IRON MAIDEN, avant de gagner une épaisseur pour déboucher sur un solo acide divin.

Enfin, MIRROR QUEEN a l'extrême bon goût de conclure son album sur une reprise d'un titre méconnu de BLUE ÖYSTER CULT, Wings Wetted Down, modèle de menace mélodique et insidieuse tiré de Tyranny And Mutation (1973). La version ici proposée est un poil plus lente et vaporeuse que l'originale, comme lestée par un voile narcotique : le résultat s'avère très convaincant.

En résumé, MIRROR QUEEN parvient à réaliser une très convaincante synthèse de Hard Rock 70's, de Rock psychédélique et de Heavy Metal vintage.
Alain
Date de publication : samedi 25 avril 2015