15 / 20
01/05/15
Veneficae
BOAR
 
Première caractéristique à souligner, ce premier album des finlandais de BOAR (après un EP éponyme en 2010) sort en formats vinyle et numérique, pas CD : signe d'une époque écartelée entre la nostalgie des années 70 et la dématérialisation. Seconde caractéristique, BOAR est effectivement partagé entre l'héritage des grandes heures électriques de la décennie 1965-1975 et les orages tout aussi électriques contemporains. Explications...

Le son épais et les atmosphères colériques se révèlent à la typique du groove infernal propre au Stoner Rock, du son crasseux du Sludge mais aussi le côté lourd et douloureux du Post Metal et du Post Harcore. En peu lointaine dans le mixage, la batterie frappe de manière lourde et sèche, la basse très tendue bénéficie d'un son énorme et les guitares sonnent de manière âpre. Assez indistinct, le chant gorgé de colère et de frustration semble tenté de surnager dans le mixage.

S'il n'y avait que cela, BOAR ne serait qu'une formation très efficace parmi d'autres. Cela dit, le groupe a pris le parti de ne pas multiplier les dissonances trop souvent usitées dans le Post Metal et de privilégier des plans issus du Space Rock et du Rock psychédélique (bruitages spatiaux, solos de guitares bluesy sous acide). Non seulement, cela aère un ensemble qui pourrait devenir étouffant mais cela crée des contrastes qui renforcent la dynamique d'ensemble.

Si on ajoute une production de bonne qualité, à la fois organique et très puissante, ainsi qu'une photographie de pochette esthétiquement réussie et intrigante, on ne peut que saluer BOAR pour la qualité de son premier essai.
Alain
Date de publication : vendredi 1 mai 2015