17 / 20
06/09/15
Clinamen | episteme
INQUISITOR
 
Paru fin 2014, ce second album des lituaniens d'INQUISITOR ne nous est parvenu que cet été mais il serait dommage de prendre prétexte de ce sérieux décalage temporel pour passer sous silence une œuvre audacieuse et passionnante. Faisant suite à The Quantum Theory Of Id (2010), Clinamen | Episteme place ostensiblement INQUISITOR dans la catégorie des formations de Black Metal qui tentent à toute force d'élargir les horizons de ce genre. Pour aventureuse et ambitieuse que soit la démarche du groupe, elle ne verse jamais dans l'expérimentation totale, pas plus qu'elle ne vise à déstructurer les préceptes du Black Metal ; en cela, on n'évolue pas dans la même catégorie ésotérique que celle des DEATHSPELL OMEGA ou BLUT AUS NORD.

Du Black Metal classique, INQUISITOR prend soin de conserver le chant aigre, écorché aigu et criard, privilégie les tempos foudroyants et recours à des guitares abrasives. Corollaire de cet attirail vindicatif, les compositions développent une aura épique, sans jamais délaisser l'impact rythmique, encore moins l'agressivité. Si on en restait à ce constat, on aurait un bon album de Black Metal épique. Seulement, INQUISITOR injecte une complexité parfaitement dosée dans ses structures : breaks assassins et soudains, alternance de tempos, cohabitation de fulgurances violentes et de passages plus nuancés et mélodiques, dissonances et mélodies positionnées comme autant de marques contrastées.
Au milieu de ces rythmiques trépidantes et tortueuses à la fois, de ces guitares maniant l'âpreté autant que la mélodie, un élément affirme un peu plus l'identité propre à INQUISITOR : les claviers. Non pas de simples nappes, pas même les claviers pompeux qui se veulent symphoniques, mais de véritables interventions à part entière, notamment de piano, avec des registres évoquant la musique classique ou contemporaine.

Pour enfoncer le clou, précisons que le son de cet album est impeccable de clarté et de puissance. En outre, il s'agit d'un album conceptuel dont les tenants et les aboutissants témoignent de la capacité du groupe à travailler en profondeur son propos. Une œuvre extrême mais surtout extrêmement passionnante, par un groupe exigeant qui devrait attirer à lui les tenants d'un Black Metal avant-gardiste, voire les amateurs de Metal progressif.
Alain
Date de publication : dimanche 6 septembre 2015