Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STEVE HACKETT - Wolflight

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  MP3 - Année : 2015
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
STEVE HACKETT WEBSITE

Label(s) :
Inside Out
 (19/20)

Auteur : clemthi
Date de publication : 19/09/15
Que du bonheur !
L’écoute d’un nouveau disque de Steve HACKETT est toujours un grand moment d’émotions, d’autant plus qu’il s’agit-là de nouveaux morceaux. La période Genesis Revisited de ces dernières années fut très réussie, tant les albums studios que les versions live (j’ai vraiment un faible pour le Live At Hammersmith de 2013 : cliquez ici). Steve HACKETT était vraiment le pilier de Genesis durant la période où il y officiait.
On n’achète pas ce nouvel album pour sa pochette, kitsch à souhait, d’ailleurs ça n’a jamais était le point fort de l’artiste. L’essentiel étant la musique et le talent incontestable de guitariste de Steve HACKETT. Wolflight nous plonge dans un univers sonore féérique, des morceaux aux changements de tempos qui mélangent tout un tas d’influences musicales : Classique, Rock, Folk, Oriental, Blues… La guitare (classique ou électrique) est toujours très présente et c’est tant mieux. Cet album est un vrai délice ! Chaque écoute amenant un maximum de plaisir. Que du bonheur ! A écouter les yeux fermés, les images et les sensations viennent d’elles mêmes dans votre tête.
Un ensemble de bons morceaux, il n’est pas nécessaire de les décortiquer un à un, tout est bon, Steve HACKETT qui chante sur tous les morceaux s’en sort honorablement, Love Song To A Vampire (cliquez ici) en est la preuve (sur ce morceau le regretté Chris SQUIRE est à la basse).
Cet album est certainement l’un des meilleurs de Steve HACKETT, on n’y trouvera pas de morceau mythique comme Spectral Mornings (1979) mais l’ensemble est homogène et le talent de l’artiste toujours intact. A noter également pour les nostalgiques de Spectral Mornings la version 2015, chanson caritative pour la maladie de Parkinson, interprétée par Rob REED et Christina BOOTH du groupe MAGENTA et David LONGDON de BIG BIG TRAIN (Steve HACKETT y participant également) (cliquez ici).
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
KEVIN LAWRY
The shadows stole the dawn
ADAGIO
Archangels in black
DREAM THEATER
Images and words
FLYING COLORS
Second nature
PALLAS
The cross and the crucible
Chroniques du même auteur
MOSTLY AUTUMN
Dressed in voices
PANIC ROOM
Incarnate
UK
Uk
NTH ASCENSION
Ascension of kings
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente