17 / 20
23/09/15
Burning bridges
BON JOVI
 
Allez, c'est parti pour quelques lignes sur ce groupe mythique qu'est BON JOVI.
Avec ses 5 premiers albums, de Bon Jovi à Keep The Faith, en gros 1983/84 à 1992, BON JOVI a conquis le monde et composé une kyrielle de hits Hard-Rock mélodique qui font encore vibrer les stades et autres salles de concerts…plus de 30 ans après...
Jon, chanteur, guitariste, auteur, compositeur, interprète et homme d'affaires, la pierre angulaire du groupe est assis sur une mine d'or qu'il continue à faire fructifier.
Depuis These Days (1995), le groupe fait moins l'unanimité mais arrive encore à offrir quelques pépites, plutôt côté Rock, Rock US voire Pop/Rock ou Country. Les tensions dans le groupe se sont faites plus pressantes, Alec John SUCH, bassiste a quitté le navire et les tensions entre Jon et Ritchie, qui a connu la dépression et problèmes de dépendance à quelques substances addictives ont secoué la vie du groupe et forcément son approche musicale.
Burning Bridges qui vient de sortir marque donc, en 2015, la fin d'une époque.
Celle où Ritchie SAMBORA faisait partie du groupe, encore qu'en matière d'amitiés, dont celle un peu particulière qui lie les deux compères, je ne jurerai pas qu'il y ait une réconciliation et du travail commun un jour prochain.
Burning Bridges marque aussi la fin d'une fructueuse collaboration entre BON JOVI et son label Mercury.
Burning Bridges est un nouvel album du groupe mais le matériel, sorti des placards à archives date de ces dernières années et seul We Don't Run est une nouvelle chanson.
Cette dernière me fait penser que BON JOVI pourrait bien encore, avec un nouvel album annoncé en 2016 nous surprendre dans le bon sens.
Je trouve cette composition excellente, bien dans la mouvance d'un Rock US mélodique.
Je trouve que Jon a retrouvé le sens mélodique avec de jolis petits choeurs. Le titre est engageant, la voix passée un peu en machine, bref, c'est rock et assez moderne. Une réussite pour moi et de l'espoir...même si je sais que BON JOVI ne reviendra pas sur la musique de ses débuts voire le Have A Nice Day.
We Don't Run (prononcé bizarrement « Vi » Don't Run par Jon) sonne dans la lignée des It's My Life.
Autre bonne surprise pour mes oreilles de cet album qui contient bien trop de ballades, même si certaines tiennent le haut du pavé, A Teardrop To The Sea qui débute l'album.
Très Pop/Rock genre U2, je trouve là encore matière à plaisir avec une mélodie vraiment bien ficelée et un Jon qui interprète divinement ce titre.
Même constat sur Who Would You Die For qui me prend aux tripes…
Saturday Night Gave Me Sunday Morning rappelle d'autres titres de BON JOVI mais est entraînant et la mélodie de chant est vraiment belle.
J'adore aussi Fingertrips, autre ballade divinement interprétée avec un solo de guitare final excellent !
Life Is Beautiful et ses « oh oh » "popisant" propose aussi un titre bien inspiré et mélodique à souhait dans un style Modern Pop Rock que BON JOVI pratique depuis quelques années.
I'm Your Man est du typique Jon BON JOVI qui aurait retravaillé, comme sur son deuxième album solo, avec Dave STEWART. Une réussite à l'époque sur quelques titres du Destination Anywhere de 1997.
L'album se termine sur un country que je trouve réussi nommé Burning Bridges.
Voilà, au total, 8 titres me plaisent beaucoup.
Je repense à ma surprise des 4 inédits sur la compilation Greatest Hits de 2010 !
Reste ces 2 très molles ballades We All Fall Down et Blind Love, un rien poussives. La première me fait penser au chant de Mike TRAMP en carrière solo.
Voilà, il y a trop de ballades sur cet album mais certaines fort agréables à mon oreille.
Pour le reste, j'ai trouvé les titres, même si à mille lieux du Hard-Rock mélodique, fort bien composés, mélodiques et plaisants.
Belle surprise pour moi et un album pour les fans du groupe à l'esprit large...

We Don't Run : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : mercredi 23 septembre 2015