20 / 20
25/10/15
Esc
ZIERLER
 
La musique de Finn ZIERLER est à nouveau à l’honneur en cet automne 2015. Le compositeur danois a connu un réel succès en 2005 avec ce sacré album Section X de BEYOND TWILIGHT et les amoureux de heavy progressif étaient en attente depuis 3 ans, suite à l’annonce de son nouveau groupe tout simplement baptisé ZIERLER. Et voici enfin ce jour arrivé où le génial compositeur nous offre Esc, avec le même chanteur Kelly Sundown CARPENTER (BEYOND TWILIGHT, OUTWORLD) à la voix particulière, percutante et complètement en adéquation avec la musique parfois torturée, parfois élégante, parfois sombre, parfois éclatante du sieur ZIERLER. Avec Bobby JARZOMBEK (FATES WARNING) à la batterie, Finn ZIERLER aux claviers, Per NILSSON (SCAR SYMMETRY, KAIPA) aux guitares et Truls HAUGEN (CIRCUS MAXIMUS) à la basse, Esc va transporter l’auditeur dans un monde musical en perpétuel mutation, empli de délires de claviers absolument monumentaux, de breaks déconcertants, avec des orientations musicales parfois classiques, voire symphoniques, aussi à la limite du trash mais surtout d’une créativité et d’une inspiration remarquables. Certes ce n’est pas toujours facile d’accès, mais Finn ZIERLER réussit cette prouesse justement de rendre attractif ce côté progressif bien présent, mais sans en faire une obsession, ce qui donne un caractère universel à la musique de Esc. Elle est variée, chatoyante parfois même irréelle car les titres longs vivent intensément et expriment chacun un lot d’émotions et de variétés mélodiques toujours inattendues. Par exemple, Aggrezzor est proche d’une musique heavy imposante mais possède aussi une légèreté de composition et de rendu incroyable. C’est tout l’art de ce claviériste effréné et ô combien accaparé par ses créations, par ses idées noires et par ses envolées lumineuses, surtout au piano, sur lequel il développe ses aspirations avec une magistrale réussite. L’apport vocal de Kelly Sundown CARPENTER est primordial et insuffle un impact énorme à ces titres magnifiques tels Darkness Delight ou Evil Spirit, très lyriques et très heavy à la fois et d’une construction toujours inattendue. Avec ses autres musiciens tout aussi excellents, Finn ZIELER façonne avec cet album une œuvre immense, d’une richesse et d’une beauté sans cesse renouvelées et qui déroutera toujours l’auditeur, même après plusieurs écoutes. Il m’est difficile de narrer chaque titre car tous proposent une musique magique, fascinante, issue des pérégrinations de ce cerveau en perpétuelle effervescence. Alors laissez-vous porter par Dark To The Bone, Married To The Cause et surtout Rainheart, mélodiquement parfait, avec son piano éthéré, subtil et terriblement efficace dans les moments de calme absolument bien placés. Avec No Chorus (cliquez ici) c’est encore du lyrisme grandiloquent mais d’une saveur pianistique indéniable pour un résultat remarquable. Sur You Can't Fix Me No More, c’est l’osmose totale entre une musique qui fait des ravages, par ce piano déchainé et aussi d’une douceur mélancolique à vous fendre le cœur, et la voix stridente, exaltée de Kelly Sundown CARPENTER, auteur là d’une prouesse vocale hors du commun ! Si Esc est la contraction du verbe anglais escape, alors oui la musique de ZIERLER échappe à toutes les règles pour nous faire plonger dans un tourbillon de notes continuel, sans limite et tout point hallucinant. C’est vraiment une oeuvre dantesque, intemporelle et qui place le heavy dit progressif à un niveau stratosphérique : une pure merveille !!!
rebel51
Date de publication : dimanche 25 octobre 2015