19 / 20
11/11/15
Diary
THE GENTLE STORM
 
THE GENTLE STORM est le projet abouti, la mise en commun du talent et de l’excellence de 2 artistes hollandais : Anneke VAN GIERSBERGEN et Arjen Anthony LUCASSEN. Si Anneke a par le passé collaboré avec Arjen et son entité AYREON [Into The Electric Castle (1998), Aeronauts Only (sur le titre Original Hippie’s Amazing Trip) et 01011001 (2008)], son investissement est ici total dans ce projet (chant bien évidement, mais aussi auteure des paroles et de la trame de l’histoire). Arjen est quant à lui, comme à son habitude, le compositeur de l’ensemble instrumental de l’œuvre, jouant des guitares, de la basse, du banjo, du dulcimer et des percussions. Le duo est accompagné du fidèle Ed WARBY (batterie), de Joost VAN DEN BROEK (piano) et de plusieurs autres musiciens, ainsi qu’une chorale, l’EPIC ROCK CHOIR. L’histoire de Diary se passe au 17ème siècle, période faste de la Compagnie Néerlandaise des Indes Orientales, et narre les échanges épistolaires d’un marin galonné (Joseph), parti naviguer sur les océans, avec sa femme Suzanne restée à terre. Le son est excellent, mis en orbite par Arjen dans son studio The Electric Castle. Et l’artwork est tout simplement majestueux (T. EWERHARD, A. V. BACH et R. VAN OLPHEN).
Depuis un certain temps maintenant, Arjen ne compose pas dans la demi-mesure (ni à l’unité !). En effet, Diary se présente sous la forme d’un double album. Chaque cd, d’une durée égale (57 minutes), propose 11 compositions. L’originalité de cette œuvre réside dans le fait que le duo offre 2 versions quasiment identiques, l’une acoustique, l’autre électrique. La première, nommée Gentle version, évolue à travers un Folk caressé par une douce brise acoustique (BLACKMORE’S NIGHT, JETHRO TULL…). Les arrangements, variés, laissent entendre une multitude de sons issus d’instruments (plus d’une vingtaine, dont le shakuhachi, le bansuri de J. GOOSSENS ou le surbahar de R. HELBERS) d’un autre âge et d’autres continents, en plus des violons, cellos et sitar. La navigation se fait rêveuse, et il est charmant de se laisser balloter par ces flots pacifiques, dorloter par ces sublimes mélodies. La seconde, nommée Storm version, au souffle épique, est chahutée par une houle électrique. Et en fait un Rock opéra mélodique (avec l’intervention de l’EPIC ROCK CHOIR), où se reflète l’univers Hard / Heavy Progressif de AYREON. Toutefois, il me semble que cette Storm version est moins nerveuse, « agressive » que les précédentes réalisations d’Arjen, sillonnant les eaux plus tempérées d’un Rock Progressif harmonique. Et que dire, si ce n’est un chapelet de superlatifs, du chant, de la voix sublime, envoûtante, d’Anneke. Un velours de délicatesse, à l’image de la musicienne, qui véhicule émotions et sensibilité grâce à sa prestation vocale tout bonnement exceptionnelle. Magique !

Alors laissez-vous transporter par la première composition de Diary, Endless SeaStorm version” : cliquez ici, puis par les nombreuses autres vidéos disponibles. Oui, vraiment magique !

The Diary (Gentle et Storm version) :
01 : Endless Sea – 02 : Heart Of Amsterdam – 03 : The Greatest Love – 04 : Shores Of India – 05 : Cape Of Storms – 06 : The Moment – 07 : The Storm – 08 : Eyes Of Michiel – 09 : Brightest Light – 10 : New Horizons – 11 : Epilogue : The Final Entry



Ben
Date de publication : mercredi 11 novembre 2015