12 / 20
25/12/15
Hyperactivity disorder
VIOLENT DIVINE
 
Hyperactivity Disorder est le quatrième album du groupe VIOLENT DIVINE, combo originaire de Suède, patrie des non moins célèbres TREAT, THE POODLES, EUROPE. Mais aussi de groupes plus typés métal à l'instar de SISTER SIN, HAMMERFALL ou encore CRUCIFIED BARBARA (liste non exhaustive). C'est plutôt dans cette deuxième catégorie qu'il convient de rapprocher VIOLENT DIVINE.

Le visuel de la pochette est sobre, tout comme le "livret" intérieur de l'album. Pas de stars ici présentes, nous saurons juste que le groupe est composé de Mike au chant, SJ à la guitare, Oscar à la basse et Simon à la batterie.

L'album démarre plutôt fort avec le titre For I Am Sin, une compo bien rentre-dedans avec un riff qui fait mouche et une section rythmique qui envoie du lourd. On sent l'énergie du combo et l'on se dit que l'on va passer un bon moment à l'écoute de l'album.

Pour être franc, et après plusieurs écoutes, je dois dire que le soufflé est retombé assez vite car le reste de l'album est composé de morceaux qui s'essoufflent assez vite, malgré de bonnes compositions comme Desolation Boulevard, un peu speed avec son riff sautillant et des passages à la pédale wah-wah, Restart my heart, avec des choeurs bien trouvés (une constante chez le groupe : les choeurs ajoutent un plus aux morceaux) mais hélas, trois fois hélas, la voix du chanteur, selon moi, dessert grandement la musique du groupe. Trop typée Grunge, monocorde, elle rend les morceaux fades et sans saveur : déjà entendue des dizaines de fois, c'est à mon sens le gros point noir de cet album. Et j'avoue aussi, que certains riffs très (trop?) basiques ne me font pas sauter au plafond. Et c'est dommage parce que d'un autre côté, je perçois qu'en live, la dimension énergique et néanmoins mélodique du groupe saura rendre ces morceaux plutôt attrayants.

Les parties de guitare (élément central de tout groupe de Hard Rock qui se respecte) sont propres. Ne vous attendez pas à du Shred ni à des soli style Néo-Classique, c'est plus joué avec les tripes (et c'est très bien ainsi). Et la même furieuse envie d'en découdre est aussi présente chez Oscar et Simon.

Si vous êtes amateur de Hard Rock Post-Grunge tendance dépressif (encore une fois, c'est le chant qui me donne cette impression), que le style un peu Dark vous plaît, alors nul doute que vous prendrez du plaisir à l'écoute. Pour les amateurs d'AOR ou Hard FM, passez votre chemin. Néanmoins, je reste persuadé que les compositions du groupe prendront plus d'ampleur en live.

For I Am Sin : cliquez ici
Laurent
Date de publication : vendredi 25 décembre 2015