20 / 20
12/01/16
Liberator
DIVINE ASCENSION
 
Parfois, il arrive qu'un groupe parfaitement inconnu dans nos contrées publie un album exceptionnel : Liberator, le deuxième album de DIVINE ASCENSION, en est un. Originaires de Melbourne (Australie), DIVINE ASCENSION est composé de la chanteuse Jennifer BORG, du batteur Luke WENCZEL, du bassiste Jason MERACIS, du claviériste David VAN PELT et des guitaristes Karl SZULIK et Robb INGLIS. Le groupe a assuré la première partie de la tournée 2015 de STRATOVARIUS.

La présence d'une chanteuse pourrait indiquer un nouvel ersatz de NIGHTWISH ou de tout autre groupe de métal symphonique. Il en est tout autre, la musique de DIVINE ASCENSION étant plus proche du power métal et du métal progressif. Dès le premier titre Dawn Brings No Mercy, DIVINE ASCENSION plante le décor : rock puissant, mélodique, puis passages aériens, solos de claviers et de guitares très inspirés, soutenus par une production sans faille et un son énorme digne des meilleurs groupes européens. A peine le premier morceau terminé, Stronger (cliquez ici pour la vidéo) et sa mélodie accrocheuse enfoncent le clou, je tombe littéralement sous le charme de ce groupe. Toujours aussi puissant, le troisième titre Liberator (cliquez ici pour la vidéo) évoque chez moi DREAM THEATER avec un soupçon de LACUNA COIL. DIVINE ASCENSION pourrait avoir une baisse d'inspiration après ces 3 premiers morceaux, c'est tout le contraire qui se produit. Le quatrième titre, My Contender Lies (cliquez ici pour la vidéo) clôt la première partie métal de l'album. Afin de détendre l'atmosphère, Sorrow's Sacrifice apporte un petit air de ballade alternée d'un refrain power métal mélodique qui se retient immédiatement. Plus j'avance dans l'écoute de Liberator, plus je trouve DIVINE ASCENSION exceptionnel tant les morceaux retiennent mon attention : Crystal Tears et Machine (cliquez ici pour la vidéo) le prouvent aisément. Les derniers titres de Liberator terminent l'album en apothéose : une ballade (Red Sky) deux morceaux puissants aux refrains imparables (The Final Stand, Hideaway) et la ballade acoustique Memoria's Longing pour terminer l'album.

Avec ce deuxième album, DIVINE ASCENSION apporte un peu de sang neuf dans le monde du power-métal-progressif-symphonique. Non seulement les chansons composant Liberator sont très bien construites, puissantes, très mélodiques et très bien joués par des musiciens très inspirés, mais aussi l'intérêt grandit au fur et à mesure de l'écoute de l'album. DIVINE ASCENSION ne plagie aucune de leurs influences et Liberator est un des meilleurs disques de ces dernières années.

Vous pouvez écouter l'album dans son intégralité en cliquant sur ce lien et bien entendu, je vous encourage à l'acheter pour soutenir l'artiste.

Tracklist :

1 - Dawn Brings No Mercy
2 - Stronger
3 - Liberator
4 - My Contender Lies
5 - Sorrow's Sacrifice
6 - Crystal Tears
7 - Machine
8 - Red Sky
9 - The Final Stand
10 - Hideaway
11 - Memoria's Longing
Web-Maestro
Date de publication : mardi 12 janvier 2016